Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après l'agression d'une mère de famille, L'Étrat veut interdire les chiens près des aires de jeux

mardi 19 juin 2018 à 21:00 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après l'agression d'une mère de famille dans le parc près de l'école de L'Étrat pour une sombre histoire de chien, le maire veut prendre des mesures. Il envisage notamment de faire interdire les chiens, même tenus en laisse, près des aires de jeux.

D'autres villes, comme ici Lille, ont déjà décidé d'interdire les chiens dans les parcs.
D'autres villes, comme ici Lille, ont déjà décidé d'interdire les chiens dans les parcs. © Maxppp - PHILIPPE PAUCHET

L'Etrat, France

L'agression d'une mère de famille, au début du mois, a été la goutte qui a fait déborder le vase à L'Étrat. Pour en finir avec les conflits et les incivilités, le maire de la commune veut prendre des mesures. 

France Bleu Saint-Étienne Loire était la première à vous en parler, une enquête pour coups et blessures volontaires est ouverte à L'Étrat après un début de bagarre à cause d'un chien dans le parc juste à côté de l'école des Ollières. C'était le vendredi 8 juin, à la sortie des classes. Une mère de famille et ses deux garçons de 8 et 3 ans jouaient en profitant du beau-temps quand un chien en liberté a effrayé tout le monde. La maman est alors allée demander à la propriétaire d'attacher son animal et c'est là que les violences ont commencées, accompagnées d'injures racistes à l'encontre de la mère de famille.

"Interdit aux chiens, même tenus en laisse"

Alors pour éviter que ce genre d’extrémités ne se reproduisent, le maire de L'Étrat veut réagir. Yves Morand a déjà appelé la brigade de gendarmerie pour que les patrouilles soient renforcées et que les propriétaires de chiens soient verbalisés s'ils ne tiennent pas leur animal en laisse dans les parcs pour enfants, comme le réclament déjà les panneaux aux entrées et sorties des jardins publics de la ville. De même pour ceux qui laisseraient traîner les déjections de leur toutou. Mais l'élu veut aller plus loin encore et réuni ses adjoints ce mercredi midi pour envisager de prendre, comme la loi l'y autorise, un arrêté municipal d'interdiction des chiens, même tenus en laisse, à proximité des aires de jeux pour enfants.