Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Marin

Après l'agression de Yuriy, le message de la maman de Marin, lui aussi passé à tabac : "Gardez espoir !"

Audrey Sauvajon, la maman de Marin, passé à tabac en novembre 2016 à Lyon, réagit à l'agression de Yuriy, l'adolescent violemment agressé le 15 janvier dernier à Paris. Elle adresse à la famille un message de solidarité mais aussi d'espoir.

Marin et sa maman, Audre Sauvajon
Marin et sa maman, Audre Sauvajon © Maxppp - Pierre Augros

"Gardez courage, gardez espoir, ne baissez pas les bras !" C'est le message qu'Audrey Sauvajon adresse à la famille de Yuriy, cet adolescent passé à tabac, le 15 janvier dernier, à Paris, par une bande de jeunes gens. La victime pourrait garder d'importantes séquelles. 

Son histoire fait écho à celle de Marin, le fils d'Audrey Sauvajon, violemment agressé en novembre 2016, à Lyon. Le jeune homme, victime d'un grave traumatisme crânien, est resté lourdement handicapé mais essaie de reconquérir peu à peu ses capacités. 

Un outil pour rééduquer les victimes de lésions cérébrales

Et c'est l'objet du message d'espoir d'Audrey Sauvajon : son association  "La tête haute - Je soutiens Marin" a créé un coffret pour aider les victimes de traumatismes crâniens. "Ce coffret, explique-t-elle, est fait pour les personnes qui souffrent de lésions cérébrales après un traumatisme crânien ou un AVC. Il y a des choses à faire pour limiter les séquelles ; ça mise sur la plasticité cérébrale, le cerveau recrée des connexions. Il y a un livret d'explications qui dit ce qu'il est possible de faire avec le patient, il y a des éléments comme de la pâte à modeler, des capsules à odeur qui sont fournies. Tout est tuile pour le cerveau et rien ne peut être négligé. C'est un coffret qui est distribué dans toutes les réanimations lyonnaises et si des médecins m'entendent, on aimerait bien entrer dans toutes les réanimations françaises. _On l'offre aux familles qui en font la demande_. Et ça n'a rien à voir avec ce que font les médecins et rééducateurs ; ça passe par des biais plus affectifs par les proches, la famille du patient pour l'aider au maximum. C'est testé à l'hôpital avec un vrai succès. " 

Vous pouvez contacter l'association "La tête haute - Je soutiens Marin" via sa page Facebook ou par mail : contact@latetehaute.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess