Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'incendie de leur immeuble à Caen, ils n'ont pas d'eau, pas de chauffage... et pas de relogement

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Depuis l'incendie dans le parking de leur immeuble, les 54 résidents de la villa d'Authie, à Caen, n'ont plus d'eau ni de chauffage. Certains ont demandé à être relogés. Mais tout le monde se renvoie la balle, et personne n'est en mesure de proposer une solution.

Le parking de la villa d'Authie, rue de Bayeux a brûlé lundi. Toutes les canalisations ont fondu, les habitants n'ont plus d'eau.
Le parking de la villa d'Authie, rue de Bayeux a brûlé lundi. Toutes les canalisations ont fondu, les habitants n'ont plus d'eau. © Radio France - Marc Bertrand

Jordan ouvre la porte de son appartement. En apparence il n'y a aucun dégât, à part cette odeur prenante de fumée. Lundi soir, une voiture a brûlé dans le parking souterrain de la résidence, la villa d'Authie, un immeuble de 54 logements au nord de Caen, dans la rue de Bayeux. Le feu s'est limité au parking. Mais toutes les canalisations d'eau de l'immeuble ont fondu dans l'incendie

"Si je tire la chasse, ça tombe dans le parking"

"On n'a plus d'eau, on n'a plus rien. Même plus d'évacuation : on a dû faire des toilettes sèches parce qu'il n'y a plus de tuyauterie, tout a fondu. Si je tire la chasse, tout tombe directement dans le parking", explique le jeune homme : "On n'a plus de douche, plus d'eau pour faire la vaisselle".

L'incendie n'a touché que le parking de la villa, pas l'immeuble au-dessus.
L'incendie n'a touché que le parking de la villa, pas l'immeuble au-dessus. © Radio France - M.B.
Les canalisations de tout l'immeuble, situées dans le sous-sol, ont fondu dans le feu.
Les canalisations de tout l'immeuble, situées dans le sous-sol, ont fondu dans le feu. © Radio France - M.B.

Au bas de l'immeuble, sur une affichette du syndic, il est écrit que "l'immeuble en l'état ne permet plus l'occupation des appartements" et invite les occupants à se reloger "par leurs propres moyens". Jordan les a appelés : "Ils m'ont dit qu'ils ne peuvent rien faire", parce qu'eux n'ont la responsabilité que des parties communes, "et m'ont conseillé de me tourner vers mon assurance. Celle-ci m'a proposé cinq jours d'hôtel. Mais les travaux vont durer un mois. On a deux chiens, ils ne sont pas acceptés à l'hôtel, on fait comment ? Avec mon compagnon, on a été chez mon beau-père pendant deux jours, mais là il ne peut pas nous héberger davantage"

Plus d'eau. Plus d'évacuation non plus, le contenu des toilettes tombe directement dans le parking. Jordan a dû se confectionner des toilettes sèches.
Plus d'eau. Plus d'évacuation non plus, le contenu des toilettes tombe directement dans le parking. Jordan a dû se confectionner des toilettes sèches. © Radio France - M.B.
Plus d'eau non plus pour la vaisselle. Il mange dans des assiettes en plastique.
Plus d'eau non plus pour la vaisselle. Il mange dans des assiettes en plastique. © Radio France - M.B.

Pas d'arrêté de mise en danger, pas de relogement ?

La dernière solution c'est la mairie, au travers du Centre communal d'action sociale. Contactée, elle indique ne reloger que lorsqu'il y a un arrêté municipal ou préfectoral qui indique une mise en danger des habitants. Là, c'est seulement le parking qui a brûlé. L'immeuble ne présente donc pas de fragilité, et les pompiers sont passés mesurer le taux de monoxyde de carbone dans chaque appartement. Aucun ne dépasse les seuils critiques. 

"Il aurait peut-être fallu que le feu monte dans les appartements, pour qu'ils se sentent obligés de nous reloger !", s'exclame Jordan. Le syndic estime que les travaux pour refaire le réseau de canalisations vont durer deux semaines minimum. Il assure faire au plus vite, trois plombiers ayant déjà refusé ce chantier colossal. Deux semaines à vivre sans eau et sans chauffage : "On paie nos impôts, nos assurances, nos loyers, et finalement quand il arrive un sinistre personne n'est là. Je les invite à échanger avec nous, prenez notre place, et vous aller voir comment c'est de vivre là-dedans".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess