Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'actu de la mer

Après l'incendie, un long chantier de restauration commence sur l'île de Tatihou

mercredi 19 juillet 2017 à 18:12 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Au large de Saint-Vaast-la-Hougue, un gros travail de diagnostic et de restauration va commencer sur l'île de Tatihou après l'incendie qui a détruit mardi 18 juillet une des ailes de la réserve du musée maritime de l'île

les visiteurs peuvent continuer à accéder à l'île, au musée et à la tour Vauban
les visiteurs peuvent continuer à accéder à l'île, au musée et à la tour Vauban © Radio France - Jacqueline FARDEL

Saint-Vaast-la-Hougue, France

Au large de Saint-Vaast-la-Hougue, sur l'île de Tatihou, c'est maintenant le début d'un long chantier avec les experts et les restaurateurs pour programmer dans le temps des opérations pour sauver et restaurer ce qui peut l'être.

Un incendie a détruit une des ailes de la réserve du musée de l'ile, mardi 18 juillet. Incendie qui serait dû à la foudre et qui n'a pas fait de victimes. Mais les dégâts patrimoniaux sont importants: c'est l'aile où était entreposée la collection des Beaux-Arts, plus de 200 tableaux, qui est partie en fumée. La collection ethnographique composée d'objets hétéroclites en métal, bois ou encore cordes, qui se trouvait dans une autre partie, a été sauvé du feu à 90%.

" 25 ans d'un long travail d'acquisition partis en fumée"

Aujourd'hui Alain Talon, directeur du patrimoine au conseil départemental, n'avance aucune évaluation chiffrée des dégâts, mais la facture est lourde

"Il est difficile de donner une valeur précise de ce qu'on a perdu car une partie de la collection est exposée ou conservée ailleurs. Mais sur le plan de la qualité ce sont 25 années de travail qui sont parties en fumée, un long travail d'acquisition d’œuvres sur l'histoire de la marine, de la pêche, de Cherbourg à Grandcamp. Sur le plan, documentaire il y a des traces, mais sur le plan matériel ces œuvres n'existent plus." Alain Talon. Directeur départemental du patrimoine

L'ensemble de la collection du musée était assurée à hauteur de deux millions d'euros. Parmi les œuvres détruites il y a deux peintures, propriétés du musée du Louvre, qui était là en dépôt.

Après le sinistre, les visiteurs peuvent accéder sans problème au musée, aux jardins, aux espaces naturels de l'île et à la Tour Vauban, classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Le festival des Traversées au mois d’août est maintenu