Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets jaunes : arrêtés près d'Orléans avec une cafetière, un bijou et des vêtements volés lors des pillages à Paris

Cinq personnes ont été interpellées à Fleury-les-Aubrais, samedi soir, sur le quai de la gare. Elles rentraient, en train, de la manifestation des gilets jaunes à Paris, et étaient en possession de vêtements, bijoux et objets, très probablement issus de magasins pillés sur les Champs-Elysées.

La gare de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans, le 21 janvier 2019
La gare de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans, le 21 janvier 2019 © Radio France - Eric Normand

Fleury-les-Aubrais, France

Une cafetière Nespresso, un collier Zwarovski et des vêtements Celio et Hugo Boss : voilà ce que les policiers ont trouvé sur cinq personnes, interpellées samedi soir sur le quai de la gare de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans. Ces cinq personnes, quatre femmes et un homme, rentraient, en train, de la manifestation parisienne des gilets jaunes (acte 18).  

Pas discrets dans le train du retour 

Âgés de 27 à 58 ans, les cinq ont pris le train en fin d'après-midi à la gare de Paris Austerlitz, pour rentrer à Montluçon (Allier), d'où ils sont originaires. Mais ils se vantent à voix haute d'avoir pu récupérer un "butin" sur les Champs-Elysées, à Paris. Sauf  qu'un passager, installé près d'eux, les entend et appelle aussitôt la police. 

Arrêtés dès le premier arrêt, à Fleury-les-Aubrais 

Le groupe est ainsi interpellé dès le premier arrêt, à Fleury-les-Aubrais, et les cinq personnes sont aussitôt placées  en garde à vue. Selon le procureur de la république d'Orléans, elles reconnaissent avoir participé à la manifestation parisienne sur les Champs-Elysées, mais pas aux saccages et aux pillages des magasins. Les cinq "gilets jaunes" affirment avoir seulement "récupéré les objets", précise Nicolas Bessone.

Convoqués devant le tribunal correctionnel en juin

Les quatre femmes ne sont pas connues de la justice; l'homme a déjà été arrêté dans le passé pour conduite en état d'ivresse. Tous seront jugés le 3 juin par le tribunal correctionnel d'Orléans, et devaient être remis en liberté ce dimanche soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu