Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Après la mort d'un étudiant, des parlementaires du Nord réclament le respect de la loi contre les bizutages

Par

"Pour un respect strict de la loi contre les bizutages". Dix parlementaires du Nord signent une tribune après la mort d'un étudiant le 9 juillet dernier. De retour d'une soirée d'intégration, il a été retrouvé sur l'A27 près de Sainghin-en-Mélantois.

L'enquête est toujours en cours L'enquête est toujours en cours
L'enquête est toujours en cours © Radio France - Mathieu Ferri

Une semaine après la mort d'un étudiant, dix députés et sénateurs nordistes signent ensemble une tribune pour demander un respect strict de la loi sur les bizutages.

Publicité
Logo France Bleu

Le corps de Simon, un jeune de 19 ans, avait été retrouvé sur l'A27 à Sainghin-en-Mélantois, dans la nuit du 8 au 9 juillet . Quelques heures plus tôt, cet étudiant qui venait d'être admis en deuxième année de médecine avait participé à une soirée d'intégration à la Citadelle de Lille. 

L'enquête n'est pas terminée et la piste du suicide semble privilégiée. Mais selon sa famille, les organisateurs de ce type de soirée font consommer de l'alcool en grande quantité aux participants en utilisant notamment des seringues. 

Sollicitée par plusieurs proches de la victime, la députée de la 7ème circonscription du Nord a rassemblé des parlementaires. Valérie Six réclame que la loi contre le bizutage soit réellement appliquée.
L'élue UDI rappelle que ces soirées constituent un délit puni de 6 mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende. 

A quelques semaines de la rentrée, ces parlementaires demandent aussi à la ministre de l'enseignement supérieur de se mobiliser aux côtés des facultés, des écoles et des associations d'étudiants. "On ne peut pas amener des jeunes qui n'ont jamais bu d'alcool à boire systématiquement. La personne un peu timide va se faire embarquer malheureusement et on arrive à des drames" explique la parlementaire.

L'enquête sur la mort du jeune homme se poursuit. Le chauffeur Uber qui l'a conduit jusqu'à son domicile a pu être identifié.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu