Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la mort d'un jeune à Bras dans une rixe, les auteurs présumés identifiés

-
Par , France Bleu Provence

Six personnes ont été placées en garde à vue lundi et mardi après la mort dimanche à Bras (Var) d'un jeune de 16 ans dans une rixe opposant deux bandes rivales : trois mineurs et trois jeunes majeurs. Cinq étaient en cours de présentation ce mercredi après-midi devant un juge d'instruction.

5 individus devant le magistrat instructeur
5 individus devant le magistrat instructeur © Radio France - C. MARQUES

L'enquête des gendarmes a connu une avancée très significative avec l'interpellation lundi et mardi de six jeunes dans le cadre de l'enquête menée sur la rixe de dimanche à Bras qui a coûté la vie à un mineur de 16 ans, originaire de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), et a fait un blessé. Si l'un des jeunes interpellé a finalement été mis hors de cause, les cinq autres sont en cours de présentation à un juge d'instruction qui devrait leur signifier leur mise en examen pour "assassinat, tentative d'assassinat et violences volontaires en réunion", selon le parquet de Draguignan. Il s'agit de deux mineurs de 15 et 17 ans et de trois jeunes majeurs de 18 et 19 ans.

L'hypothèse de la volonté commune des deux bandes rivales d'en découdre ne fait aucun doute dans cette affaire. Mais si dans un premiers temps, et selon les premiers éléments évoqués par les témoins sur place, la thèse d'une bagarre entre jeunes de Manosque arrivés les mains nus, et rivaux varois armés, avait été évoquée, une autre piste est finalement envisagée

Une jeune fille au cœur du différend

Même si "le mobile n'est pas encore parfaitement défini" selon le parquet de Draguignan, il semblerait que ce qui a déclenché cette rivalité entre les deux bandes repose sur une jeune fille du secteur de Bras, mais qui a des liens avec des jeunes Manosquins. Elle se serait émue il y a plusieurs mois auprès de ces derniers d'avoir été malmenée par ses copains locaux.

Les échanges se sont multipliés entre les deux bandes, sur les réseaux sociaux, par téléphone, jusqu'à son apogée ce week-end où les deux parties ont décidé d'en découdre et se sont données rendez-vous. Les manosquins auraient alors voulu venger leur amie.

Ils seraient arrivés à quatre de Manosque, armés, pour se battre avec leurs rivaux varois. Ces derniers eux aussi armés, mais en supériorité numérique, leur sont tombés dessus, avant de s'enfuir, laissant derrière eux, un mort et un blessé.

L'autopsie de la victime est en cours ce mercredi et les résultats seront connus ultérieurement. Mais quoiqu'il en soit, les cinq jeunes reconnaissent avoir été présents sur les lieux et avoir participé à des degrés divers à la rixe. "L'implication de chacun des mis en cause reste néanmoins à préciser au regard des déclarations divergentes" indique le parquet de Draguignan.

Les cinq auteurs présumés sont en cours de déferrement devant un magistrat instructeur. Le parquet indique avoir pris des réquisitions de détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess