Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Victorine à Villefontaine

Après la mort de Victorine à Villefontaine, les habitants sont choqués et inquiets, aussi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Après la mort de Victorine, 18 ans, retrouvée tuée, lundi, dans un étang près de Villefontaine, en Isère, son quartier, celui des Fougères, est sous le choc. Les habitants sont traumatisés par ce drame et inquiets, aussi.

Les registres de condoléances à la maison de quartier des Fougères, à Villefontaine.
Les registres de condoléances à la maison de quartier des Fougères, à Villefontaine. © Maxppp - Michel Thomas

À Villefontaine, en Isère, la mort de Victorine bouleverse autant qu'elle traumatise les habitants de son quartier des Fougères. Son corps a été retrouvée lundi, immergé dans un ruisseau, près du stade de la Prairie, pas très loin de chez elle. 

La jeune fille avait raté le bus pour rentrer chez ses parents. Elle les avait appelé vers 19h00 pour prévenir qu'elle rentrait finalement à pied. Elle n'est jamais arrivée chez elle. Un registre de condoléances a été ouvert à la maison du quartier. Des habitants, émus, ont défilé, toute la journée ce mardi, pour laisser un mot à la famille, en mémoire de la jeune fille.

"Une gamine de 18 ans... il n'y a pas de mot" - Marie-Claire et Béatrice, des habitantes du quartier des Fougères

"C'est une gamine, 18 ans... pfff, ça fait mal" expliquent, bouleversées, Marie-Claire et Béatrice, "ils sont dans une immense douleur, ça doit être terrible pour la famille, il faut les soutenir" se désolent-elles. "Il n'y a pas de mot, pas de mot" murmurent-elles avec des larmes dans la voix. 

"Tout le monde pleure, c'est petit ici, on connaît tout le monde" - Sabrina, une voisine de la famille

Sabrina, elle, était à la battue dimanche, aux côtés des sœurs de la victime. Elle est là, ce mardi, avec ses filles, dévastées par l'annonce de la mort de Victorine : "tout le monde pleure, c'est petit ici. On se connaît tous. On aperçoit un peu tout le monde" raconte-t-elle. Avec son amie Jennifer et d'autres mamans, elles détaillent : ce quartier, elles le connaissent par cœur. Et pourtant, depuis la mort de Victorine, c'est un regard angoissé qu'elle porte dessus. "On se dit toujours c'est ailleurs.. c'est bizarre" reconnaissent ces mamans.

"On se retrouve aujourd'hui à s'angoisser pour nos enfants" - Des mamans de Villefontaine

"Ça remet les choses en question" avoue une autre maman, "on essaie de rendre nos enfants autonomes et au final, de remonter à pied depuis Saint-Bonnet comme l'a fait Victorine, déjà c'est fini". Elles ne laisseront plus leurs enfants se déplacer comme avant dans le quartier. "Des petits trajets d'ici pour aller chez nous, c'est trois minutes à pied, mais ça peut suffire. C'est tellement proche [ce drame NDLR], qu'on n'a pas le choix. Tant que ça n'arrive pas dans notre quartier, on a l'impression que ça n'arrive qu'aux autres. Et on se retrouve aujourd'hui à s'angoisser pour nos enfants" concluent-elles, bouleversées.

Toutes attendent désormais de savoir si une marche blanche sera organisée en mémoire de la jeune fille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess