Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après la violente rixe entre saisonniers, le maire délégué de Val-Cenis va imposer des vigiles aux organisateurs

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Paul Chevallier, le maire, réagit sur France Bleu Pays de Savoie après les violences entre saisonniers qui ont engagé le pronostic vital d'un jeune Mauriennais.

Val Cenis
Val Cenis © Maxppp - PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE

Val Cenis Lanslebourg, France

"Nous allons devoir être plus sévères, plus drastiques ! " martèle celui qui est élu depuis 2014.  Paul Chevallier se dit d'abord "très peiné pour la famille" du jeune Savoyard très grièvement blessé, qui est entre la vie et la mort. Le maire délégué de Val-Cenis-Lanslebourg (Savoie) avait pris un arrêté pour que la fête des saisonniers se termine à deux heures du matin, samedi dernier, mais ça n'a pas suffi à éviter le pire. "Je refuse toutes les demandes de dépasser l'heure légale. Les saisonniers ont le droit de décompresser, mais quand ça dégénère autant, toujours à cause de l'alcool, je le déplore. A l'avenir, je demanderai aux organisateurs de soirées d'embaucher des vigiles, des agences de sécurité, d'avoir leur service d'ordre." 

Ne pas stigmatiser. Mieux encadrer avec des vigiles.

La problématique des soirées de fin de saison de ski entre CDD dépasse Val-Cenis. Le maire Paul Chevallier se défend de stigmatiser les saisonniers : "Les saisonniers apportent beaucoup à la station. Ils ont le droit de fêter leur fin de saison. Ces manifestations sont tout à fait logiques. A la fin de la saison, on a envie de se retrouver, de faire la fête ensemble. Il est vrai qu'on redoute ces gros rassemblements où certains jeunes s'alcoolisent à toute vitesse. Il y a souvent des bagarres en fin de manifestation. Ce que je déplore, ce sont les incidents."

Les deux bulgares mis en examen et écroués 

France Bleu Pays de Savoie vous avait révélé l'implication de deux saisonniers Bulgares âgés d'une trentaine d'années. Le parquet d'Albertville a ouvert une information pour "violences aggravées". Les deux hommes, sans casier judiciaire, ont été dans la soirée de lundi mis en examen et écroués.