Faits divers – Justice

Après la visite de Christiane Taubira, l'espoir renaît pour la prison de Lure

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 3 avril 2015 à 20:40

Prison Lure
Prison Lure © Radio France - Faustine Mauerhan

La ministre de la justice, Christiane Taubira est venue visiter l’ancienne maison d’arrêt de Lure, vendredi 03 avril. La Garde des Sceaux maintient la fermeture, mais s’est engagée à «réfléchir à des solutions pour maintenir la prison», car cet établissement «est idéal», selon elle.

Evacuée et fermée définitivement depuis octobre 2014, la prison de Lure est déserte aujourd’hui. Des fissures dans les murs menaçaient la sécurité des détenus et des surveillants et la ministre de la justice « ne transige pas avec la sécurité.  » A l’époque elle avait donc pris « une décision douloureuse  » dit-elle. Un choix largement critiqué par les Lurons et une centaine d’élus mobilisés contre les fermetures en série des services publics dans la cité du sapeur (NDLR : la maternité, le tribunal de commerce, la sous-préfecture).

« C’est presque l’idéal cette prison » Christiane Taubira

Prison Lure  - Radio France
Prison Lure © Radio France - Faustine Mauerhan

En novembre, près de quatre cent personnes avaient même manifesté pour réclamer le maintien d’un centre pénitencier. C’est pour les rencontrer que Christiane Taubira est venue à Lure. Et les manifestants, une cinquantaine ce vendredi, n’ont pas été déçus, car la ministre a trouvé les mots pour les rassurer. « Un établissement comme ça, c’est presque l’idéal dans le cadre de ma politique pénale , a affirmé Christiane Taubira. C’est un petit établissement qui fonctionnait bien, c’est exactement l’application de ce que je mets en œuvre.  » Et de rajouter qu’il y a « une convergence de conditions pour qu’on maintienne cet établissement.  » Finalement c’est sous les applaudissements et pas sous les huées, que la ministre de la justice a continué sa visite.

Prison Lure  - Radio France
Prison Lure © Radio France - Faustine Mauerhan

Pendant plus d’une heure, les élus, le comité de vigilance et de défense des services publics lurons aussi, ont discuté avec la ministre à huis clos. Une réunion « positive  » s’est félicité [Eric Houlley, le maire de Lure](Eric Houlley, le maire de Lure "la page Facebook de la majorité luronne"). « Il y a des raisons d’espérer, mais méfiance, méfiance  » a quand même conclu l’élu.