Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après le glissement de terrain, les usagers veulent des garanties sur l'avenir du Train Jaune

-
Par , France Bleu Roussillon
Osséja, France

Les usagers craignent que la SNCF profite de la situation pour se désengager de la ligne.

Le Train Jaune près de Villefranche-de-Conflent
Le Train Jaune près de Villefranche-de-Conflent © Maxppp - Julio Pelaez

Les cheminots ont commencé à s'affairer ce jeudi à Osséja, pour réparer la voie ferrée du Train Jaune. La ligne a été en partie touchée par un glissement de terrain mercredi. Des cailloux et de la terre ont glissé jusque sur les rails, et une partie de l'alimentation électrique a été emportée.

Selon Georges Bartoli, le porte-parole du Comité d'usagers de la ligne du Train Jaune, le troisième rail, le rail d'alimentation d'électrique sur le long de la voie, "a été arraché sur plus de 100 mètres".

Il indique aussi que trois poteaux ont été endommagés, tordus, ou ont les câbles arrachés. "Un a carrément disparu, il a été emporté" précise-t-il.

Difficile de dire combien de temps il faudra pour tout réparer. La ligne est actuellement fermée pour rénovation entre Font-Romeu et Latour-de-Carol. La réouverture est normalement prévue le 25 juin, à moins que les réparations après cette coulée de boue prennent plus de temps.

Le Comité des usagers surveille l'évolution, et espère que la SNCF ne va pas profiter de cet incident pour fermer la ligne. Le Comité évoque notamment la vallée d'Aspe, en Béarn. En 1970, après le déraillement d'un train, la SNCF avait décidé de fermer la ligne Pau-Canfranc.

Le sentier de randonnée également emporté

Cet éboulement a aussi touché le GR 36, ce sentier de grande randonnée qui dans les Pyrénées-Orientales relie le Fenouillèdes à Bourg-Madame. La Fédération de Randonnée des Pyrénées-Orientales précise qu'une déviation va être mise en place dans les prochains jours, avec un balisage temporaire. Les marcheurs passeront le long de la route départementale (RD30) sur 4 km pour éviter le flanc de colline instable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess