Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après le rapport du commissaire enquêteur, la mosquée en-Nour à Nice n'est pas prête de déménager

-
Par , , France Bleu Azur
Nice, France

Le commissaire enquêteur estime qu'il n'y a pas d'utilité publique à installer à la place de la mosquée une crèche et un espace de coworking comme le réclamait Christian Estrosi. Le maire de Nice ne s'avoue pas vaincu.

Prière à la mosquée
Prière à la mosquée © Maxppp - Jean-François OTTONELLO

Pour le commissaire enquêteur il n'y a pas besoin de crèche ou d'espace de coworking à la place de la mosquée en-Nour à Nice dans l'ouest de la ville. C'est ce que réclamait Christian Estrosi, le maire de le ville.

On connait le résultat de l'enquête d'utilité publique réclamée par la mairie, depuis mercredi soir. Christian Estrosi ne baisse pas les bras et compte continuer son combat pour l’expropriation, il demande au préfet de le suivre. 

"Il y a près de 755.000 euros de travaux non facturés par certaines entreprises qui se sont constituées deux jours avant les travaux." Christian Estrosi

Christian Estrosi conteste ce rapport. Le maire de Nice s'étonne du nombre très important de participants qui ont donné leur avis en faveur de la mosquée, notamment une pétition dont il faudrait selon lui vérifier les noms des signataires. 

Le commissaire enquêteur a estimé que ce secteur n'avait pas besoin de crèche et c'est invraisemblable pour le maire de Nice car ce quartier est en pleine extension avec la construction de 335 logements

Christian Estrosi dénonce aussi l'opacité des financements de la mosquée : "Il y a près de 755.000 euros de travaux non facturés par certaines entreprises qui se sont constituées deux jours avant les travaux et ont déposé le bilan au terme de ces travaux. Ce n'est pas de l’acharnement, c'est vrai pour n'importe quelle entreprise sur notre territoire."

Christian Estrosi

La ville a saisi le parquet  Une enquête préliminaire est toujours en cours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess