Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après le retour d'un principal suspendu pour harcèlement sexuel, les profs d'un collège d'Antibes en grève

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Les enseignants du collège Sidney-Bechet d'Antibes protestent contre le retour du principal accusé de harcèlement moral, de propos à caractère sexuel et de violences.

Les profs mobilisés demandent le départ du principal
Les profs mobilisés demandent le départ du principal © Radio France - Fabien FOUREL

L'inquiétude au collège Sidney-Bechet d'Antibes. Le principal, Jean-Jacques Barbaroux, poursuivi puis suspendu en août dernier pour harcèlement moral, propos à caractère sexuel et violences, est de retour depuis la rentrée lundi. Le rectorat n'avait pas prévenu les enseignants qui se sont donc mis en grève ce mardi, grève suivie par près de 60% du personnel. 

"Nous avons peur de représailles au travers d'emplois du temps pourris, de classes chargées, qu'il recommence aussi", Martine prof de français.

Il y a quelques mois, le directeur a été accusé de harcèlement moral, de propos sexistes et de violences à l'encontre d'élèves par le personnel et des parents d'élèves. Deux plaintes judiciaires ont été déposées (une enquête est toujours en cours) et une enquête administrative ouverte. Mais ce lundi, le principal a réintégré son établissement, écopant d'un blâme. 

"On ne se déplace plus seules dans l'établissement des fois qu'on le croise dans le couloir et qu'il nous sorte des propos sexistes. On a peur de devoir avoir un rendez-vous seule avec lui", Martine prof de français. 

Ecoutez le témoignage de Martine

Les enseignants ont été reçus ce mardi après-midi au rectorat de Nice pour faire entendre leurs inquiétudes, ils demandent maintenant le départ du principal. Sinon, ils reconduiront la grève. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess