Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après le suicide de la directrice d'école de Pantin, des rassemblements partout en France ce jeudi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Après le suicide de la directrice d'une école de Pantin, retrouvée dans le hall de l'établissement le 23 septembre, les enseignants appellent à se mobiliser ce jeudi pour lui rendre hommage et manifester leur colère. Dans un courrier, la directrice avait mis en cause l'Éducation nationale.

L'école de Pantin, où le corps de la directrice a été retrouvé.
L'école de Pantin, où le corps de la directrice a été retrouvé. © Radio France - Hajera Mohammad

Plus de dix jours après le suicide de la directrice de l'école maternelle Méhul de Pantin, retrouvée dans le hall de l'établissement de Seine-Saint-Denis lundi 23 septembre, l'émotion et la colère ne retombent pas. Les enseignants sont appelés à se mobiliser ce jeudi, jour de ses obsèques, pour lui rendre hommage et exprimer le malaise ressenti dans la profession.

La directrice avait clairement mis en cause l'Éducation nationale 

Avant de se donner la mort, Christine Renon, la directrice de cette école de Pantin, a envoyé une lettre à une trentaine de collègues et au syndicat Snuipp-FSU, pour lequel elle militait. Elle y accusait l'Éducation nationale d'être à l'origine de son malaise. Cette femme de 58 ans, décrite comme "hyper investie" y détaillait "son épuisement", la solitude des directeurs, l'accumulation de tâches "chronophages", ou encore les réformes incessantes et contradictoires.

De nombreux enseignants se reconnaissent dans ce courrier

De nombreux enseignants disent se reconnaître dans cette lettre qui décrit la dégradation des conditions de travail et le manque de moyens. 

Le syndicat Snuipp, qui appelle à se rassembler un peu partout en France, dit notamment "exiger une toute autre qualité de vie au travail, pour refuser que le travail engendre des situations de souffrance au quotidien et dénoncer les prescriptions et autres injonctions qui vident le métier enseignant de son sens, afin que ce drame ne se reproduise plus." Une pétition intersyndicale intitulée "Plus jamais ça" a également été lancée par plusieurs syndicats.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Préavis de grève et rassemblements

Pour ce jeudi, un préavis de grève a été déposé dans plusieurs départements, dont la Seine-Saint-Denis. Selon le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, la moitié des écoles du département seront fermées. Des rassemblements sont prévus devant les locaux de l'Education nationale de très nombreux départements. Des actions sont notamment prévues en Mayenne, dans la Sarthe, à Toulouse, ou encore à Périgueux, en Bretagne, et également dans la Marne. Un rassemblement a déjà eu lieu mercredi après-midi devant le rectorat de Grenoble.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les parents d'élèves de Pantin mobilisés 

Vendredi, les parents d'élèves de l'école maternelle de Pantin ont adressé une lettre au ministre de l'Education nationale pour l'interpeller sur "un dramatique cri d'alerte". Ils demandent "un engagement fort en faveur des écoles de Pantin, des écoles de Seine-Saint-Denis, des écoles des zones sensibles"

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess