Faits divers – Justice

Réécoutez l'émission spéciale de France Bleu Gironde sur l'accident de Puisseguin

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde vendredi 23 octobre 2015 à 16:52 Mis à jour le vendredi 23 octobre 2015 à 17:26

émission spéciale catastrophe routière de Puisseguin
émission spéciale catastrophe routière de Puisseguin © Radio France

France Bleu Gironde a consacré ce vendredi soir une émission spéciale au terrible accident de Puisseguin près de Libourne, qui a fait 43 morts. Le pire accident routier depuis 1982 en France. A réécouter.

C'est le pire accident routier en France depuis 1982 : 43 morts dans un accident entre un car transportant des retraités et un poids-lourds à Puisseguin près de Libourne. 

L'émotion est grande dans la petite commune où une cérémonie de recueillement s'est tenue ce vendredi soir : 43 bougies ont été allumé en mémoire des victimes. Une grande solidarité s'est mise en place entre habitants du secteur, selon le maire Xavier Sublett. Une autre cérémonie pourrait se tenir ce samedi. François Hollande le président de la République est également annoncé dans les prochaines heures, après les venues ce vendredi de Manuel Valls le Premier ministre et d'Alain Vidalies le secrétaire d'Etat aux Transports. 

Michel a perdu sa belle-mère "elle se faisait une joie de cette excursion"

Sur les 5 dernières années, aucun accident n'a été à déplorer dans ce virage de Puisseguin. Jean-Luc Gleyze le président du conseil départemental de la Gironde "bouleversé", estime par ailleurs que "la qualité de la route n'est pas en cause", et que ce n'est "pas le moment des polémiques stériles". Allusion à la polémique lancée par Noël Mamère, le députe-maire de Bègles un peu plus tôt dans la journée.

"On ne comprend pas cet embrasement rapide" Eric Valade Unostra

"Ceux qui veulent faire croire que toutes les routes de Gironde pourraient être rectilignes, sont des démagogues" ajoute Gilles Savary également député de la Gironde, "en pleine campagne électorale, c'est obscène".

"J'étais en train de leur préparer à déjeuner" Gaby le restaurateur d'Arzacq

L'enquête pourrait être longue et la priorité est donné à l'identification des corps des victimes, qui pourrait pendre 3 semaines selon les enquêteurs.

A LIRE AUSSI :

Ce que l'on sait de l'accident

Une minute de recueillement sur les terrains de foot de L1 et L2

La plus grande catastrophe routière depuis 1982