Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Après les affrontements entre gilets jaunes et policiers à Tours, Unité SGP Police demande des renforts

lundi 3 décembre 2018 à 5:56 Par Denis Guey, France Bleu Touraine et France Bleu

Unité SGP Police, le syndicat majoritaire au commissariat de Tours, est très inquiet devant la tournure que prend le mouvement des gilets jaunes. Il demande des renforts en effectif et affirme que les policiers commencent à ressentir l'épuisement.

Le syndicat Unité-SGP Police FO réagit aux affrontements entre gilets jaunes et policiers
Le syndicat Unité-SGP Police FO réagit aux affrontements entre gilets jaunes et policiers © Maxppp - Alexandre Marchi

Indre-et-Loire, France

Gabriel Coste, du syndicat Unité SGP Police-FO, dénonce la fatigue, voire l'épuisement des policiers tourangeaux qui font face aux casseurs depuis trois weekends maintenant à Tours et il évoque même la compréhension de certains policiers à l'égard du mouvement des Gilets Jaunes. "Le ras-le-bol est là, je dirais même que c'est plutôt l'épuisement car nos forces sont engagées depuis de nombreuses semaines sur les différends mouvements sociaux. Les hommes sont fatigués, usés, le matériel est aussi à bout, cela devient compliqué" explique Gabriel Coste de l'Unité SGP Police à Tours

Certains policiers se sentent "Gilets Jaunes"

Gabriel Coste souligne aussi que les membres des forces de l'ordre sont des citoyens comme les autres, "il y a parmi les policiers des Gilets Jaunes pacifiques. Il ont cette envie de faire leur mission de maintien de l'ordre et en même temps les doléances des Gilets Jaunes sont comprises par certains qui se sentent eux aussi concernés. Les revendications sociales, ils les ressentent aussi comme des citoyens ordinaires." 

Il faut des renforts en effectif

Unité SGP Police appréhende la perspective d'une nouvelle manifestation samedi prochain. Le syndicat affirme que les policiers sont prêts à faire face à de nouvelles violences mais il demande à l'Etat des renforts en effectifs. "Nous serons professionnels jusqu'au bout mais il faut que les pouvoirs publics prennent en compte que nos hommes sont fatigués. Ce sera difficile de durer dans le temps sans renfort extérieur. Notre syndicat demande déjà depuis longtemps 30 postes de plus au commissariat de Tours, cette fois il faut des renforts en forces mobiles, CRS, pour arriver à tenir la distance dans le temps face à ces mouvements sociaux," précise Gabriel Coste.