Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après les croix gammées de cet été à Lesparre, deux hommes avouent les faits

-
Par , France Bleu Gironde

Deux Médocains âgés de 24 et 39 ans ont été interpellés ce mardi par les gendarmes. Ils avouent être les auteurs des croix gammées taguées sur la salle de prière musulmane de Lesparre-Médoc, en août dernier.

Des croix gammées sur la mosquée de Lesparre.
Des croix gammées sur la mosquée de Lesparre. © Radio France - Xavier Ridon

L'affaire avait ému la petite communauté musulmane du Nord-Médoc. Deux hommes ont désormais avoué les faits. Agés de 24 et 39 ans, ils ont reconnu leur responsabilité lors de leur garde à vue. 

Pas des militants d'extrême droite

Selon les enquêteurs, ces deux hommes ont agi "davantage par stupidité" que par réelle conviction. Ils ne sont pas connus des services de justice comme des militants d'extrême-droite. La possibilité d'une action réalisée par un groupuscule nazi est écartée. 

Pour le moment les deux mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire, dans l'attente de leur procès. Ils seront jugés pour "provocation à la haine raciale et dégradation par incendie" . Une expertise psychiatrique a été ordonnée pour déterminer leur degré de responsabilité pénale. 

Lesparre - Croix Gammées sur voiture - Radio France
Lesparre - Croix Gammées sur voiture © Radio France - Xavier Ridon

Dans les nuits du 6 au 7 août et du 9 au 10 août, des croix gammées avaient été peintes sur le mur extérieur de la salle de prière, mais aussi sur plusieurs voitures et sur la devanture du PMU, à proximité. Un début d'incendie avait aussi été provoqué avec de l'essence. À cette période, la communauté musulmane était en pleine fête de la fin du Ramadan. 

Choix de la station

France Bleu