Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les fusillades de l’été, "les enquêtes avancent" assure le procureur de Toulouse

-
Par , , France Bleu Occitanie

Dans un point presse après la fusillade de mercredi aux Izards, la sixième depuis le début de l’été, le procureur de Toulouse Dominique Alzéari estime que le travail de la police commence à payer, même si les trafiquants sont de plus en plus déterminés.

Les enquêtes sur les fusillades de l'été avancent selon le procureur de Toulouse Dominique Alzéari
Les enquêtes sur les fusillades de l'été avancent selon le procureur de Toulouse Dominique Alzéari © Radio France - Olivier Lebrun

Après la fusillade mercredi soir dans le quartier des Izards, un jeune homme de 24 ans a été gravement blessé par balle, mitraillé par des assaillants près d’un point de deal, le jeune homme est désormais sorti de l’hôpital. Dernière d’une série de six fusillades depuis début juillet dans les quartiers de Toulouse, le procureur de Toulouse s’est expliqué lors d’un point presse ce vendredi 18 septembre sur les enquêtes en cours, et la politique de lutte contre les trafics de drogue qui empoisonnent la vie des habitants.

32 règlements de compte en deux ans à Toulouse

Pour Dominique Alzéari, "il faut se projeter sur la durée. Depuis deux ans, je dis que c’est une priorité de lutter contre le trafic et l’économie souterraine."

Entre 2018 et 2020, on totalise 32 dossiers de règlement de compte à Toulouse. Le bilan est de 9 morts et 33 blessés en l’espace de deux ans, dont trois morts et 20 blessés en 2020. Les enquêtes ont abouti à une cinquantaine de mises en examen. 

"70 informations sont en cours pour trafic de stupéfiant. Les opérations se poursuivent et aucun territoire n’est épargné. » ajoute le procureur , qui ne cache pas que "l’inquiétude majeure, ce sont les armes utilisées".

Selon lui , _"ces affrontements violents traduisent une déstabilisation du milieu du trafic de drogue, et l’apparition de clans de plus en plus violents et déterminés. Les gendarmes et les policiers sont mobilisés en permanence et partout. Mais il est évident que les renforts annoncés à Toulouse par le ministre de l’intérieur ne peuvent être que des avantages. De même que les effectifs de magistrats."_

Face au sentiment d’abandon exprimé par les habitants des Izards, "il y a un travail permanent et inlassable qui est fait par les forces de police" assure le procureur

Des témoins protégés

Après la série de six fusillades depuis le début de l’été, les enquêtes sont en cours. Il y a eu deux interpellations sur l’une des affaires, "preuve que la police qui travaille jour et nuit n’est pas toujours visible, mais fait preuve d’efficacité".

Il y a des rapprochements faits entre différentes affaires.

"Nous avons des auditions qui sont faites anonymement et qui ont permis d’avoir des éléments fondamentaux. Il y a un certain nombre d’avancées dans les enquêtes qui ont été réalisées récemment  grâce à ces témoins protégés qui peuvent apporter des renseignements de manière anonyme »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess