Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les menaces de mort, le maire de Pruillé-L'Eguillé reçoit "beaucoup de soutiens"

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Après avoir révélé sur France Bleu Maine qu'il avait reçu des menaces de mort, Régis Vallienne, le maire de Pruillé-L'Eguillé (Sarthe), a été touché par les nombreux soutiens : "Ça fait chaud au cœur" assure l'élu, heureux d'avoir brisé le silence.

Un maire
Un maire © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Régis Vallienne a reçu "beaucoup de sms et beaucoup d'appels" après avoir révélé, sur France Bleu Maine le lundi 26 août, les lettres de menaces dont il a fait l'objet. Depuis, le maire de Pruillé-L'Eguillé (Sarthe) s'est senti soutenu, "ça fait chaud au cœur, ça rassure et je me dis que finalement la fonction d'élu se sent valorisée grâce à ces soutiens et cette solidarité."

Il a, entre autres, reçu le soutien du président de la commission des lois du Sénat, Philippe Bas ou de personnalités qui partagent les mêmes convictions que [lui]. "Mais aussi de gens qui ne partagent pas les mêmes convictions que moi, et qui sont soucieux de la démocratie."

"Je pense que je ne suis pas le seul à avoir reçu ces lettres de menaces de mort et par pudeur un certain nombre d'élus ne le disent pas" - Régis Vallienne

Régis Vallienne demande des réponses fortes. Surtout après la mort du maire de Signes, dans le Var, début août. "Notre démocratie est vulnérable, notre société peut basculer, met en garde le maire de Pruillé-L'Eguillé. Il est grand temps que l'on commence à se demander comment protéger les élus dans l'exercice de leurs fonctions. Alors on ne peut pas mettre deux gardes du corps derrière chaque maire. Mais je pense qu'il faut que les sanctions soient à la hauteur des actes lorsqu'on reçoit ce genre de lettres." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu