Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les tirs d'arme automatique à Nîmes, Jean-Paul Fournier interpelle Emmanuel Macron

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

La soirée de dimanche a été marquée par une série de tirs en rafale dans le quartier Pissevin à Nîmes. Ce lundi soir, le maire attend de la part de l'État "des actes, des interpellations et des condamnations sévères".

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes
Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Depuis ce dimanche soir, 2 vidéos amateurs tournent en boucle sur les réseaux sociaux. On y voit, et surtout on y entend, des tirs à l'arme automatique dans le quartier Pissevin, à Nîmes, plus précisément au sein de la Galerie Wagner.  Il n'y a heureusement aucun blessé, même si les tirs se sont produits en tout début de soirée, vers 20h30. Ce lundi, le maire de Nîmes interpelle le gouvernement et le Président de la République.

"Obtenir des moyens humains et techniques supplémentaires pour le commissariat de Nîmes qui n’est pas en mesure de répondre aux attentes des Nîmois" Jean-Paul Fournier, dans un communiqué

Dans un communiqué, Jean-Paul Fournier déclare : "L’insécurité répétée que ne supportent plus les habitants de Pissevin et Valdegour comme au Chemin Bas d’Avignon est devenue intolérable dans ces quartiers pourtant classés par le Gouvernement Quartiers de Reconquête Républicaine. Notre municipalité ne veut plus des mots : QRR, Zone de Sécurité Prioritaire, Sécurité du Quotidien ou Groupe Partenarial Opérationnel ; nous attendons des actes, des interpellations et des condamnations sévères."

La municipalité nîmoise précise avoir, depuis 2001, "fortement investi dans la sécurité du quotidien", grâce notamment au développement accéléré de la vidéoprotection. Ces tirs "ne doivent pas être banalisés", répond pour l'instant le Préfet du Gard Didier Lauga.

"On est un peu démuni, il s'agit de grande criminalité. Des tirs à la kalachnikov, ça dépasse les compétences de la police municipale. Nous interpellons le Préfet depuis plusieurs mois régulièrement. Il fait des opérations dans les caves, il y a des saisies de drogue, des saisies d'armes. Donc, le maire écrit au Président de la République, pour demander plus de moyens" Richard Tibérino, l'adjoint en charge de la sécurité à Nîmes, sur France Bleu Gard Lozère

D'autres... candidats à la mairie ont également réagi. David Tebib déclare ainsi" je déplore qu’à Nîmes puisse circuler ce type d’armes de guerre. Nos polices nationales et municipales doivent être mieux informées et bien plus en lien avec la population, pour repérer et permettre de démanteler les réseaux de vente d’armes, et pour prévenir l’escalade de la violence. " Quant au candidat RN, Yoann Gillet, il avait été le premier, dès dimanche soir, à prendre clairement position.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess