Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Après Nicolas Hulot, la FRAPNA Loire appelle à des démissions dans la région

samedi 1 septembre 2018 à 20:31 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

La démission du ministre Nicolas Hulot a créé une onde de choc dans les associations qui travaillent autour de l'environnement. La FRAPNA Loire a décidé de lancer un appel régional à la démission.

Raymond Faure, le patron de la Frapna, veut que le geste d'hulot serve à quelque chose.
Raymond Faure, le patron de la Frapna, veut que le geste d'hulot serve à quelque chose. © Radio France - TA

Loire, France

La FRAPNA Loire, la branche ligérienne de la fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, lance un appel aux démissions. Sur les pas de Nicolas Hulot, l'association environnementaliste a envie de taper du poing sur la table. Son président Raymond Faure est en tout cas à deux doigts de démissionner du conseil départemental de la chasse et de la faune sauvage

Dans chaque département, cet organisme consultatif placé auprès du préfet, est chargé de lui donner son avis sur les moyens propres à préserver la faune sauvage et ses habitats. Il a aussi pour but de favoriser la gestion de la faune sauvage dans le respect des équilibres biologiques et des intérêts agricoles et forestiers et des chasseurs. 

Une instance où la FRAPNA Loire a l'impression de ne pas être respectée.  Si la parité face aux chasseurs n'est pas respectée, les membres de la Frapna ne viendront plus siéger dans ce conseil départemental de la Chasse. Et au moins Nicolas Hulot ne sera plus seul dit Raymond Faure : "Nicolas Hulot, pendant 16 mois se se retrouve seul sur ces problèmes d'environnement dans un gouvernement où on se fout un peu de lui. Et puis cerise sur le gâteau, les chasseurs réussissent à lui faire la peau."

Raymond Faure poursuit : "Nous, cela fait 40 ans que nous participons à des réunions à la préfecture au conseil départemental de la Chasse et de la Faune Sauvage sous l’œil très goguenard de notre administration. Nous sommes deux contre 20 ou 30 chasseurs. Et depuis 30 ans que ça dure nous sommes fatigués. Nous allons refuser de participer à ces réunions dans la mesure où nous n'avons pas la parité totale avec nos contradicteurs." 

La FRAPNA Loire appelle les autres associations environnementalistes à suivre son exemple et quitter les conseils d'administrations des instances où elles siègent.