Faits divers – Justice

Après Saint-Symphorien, un nouveau tract pour dénoncer un pédophile, à Pessac

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde mardi 17 juin 2014 à 10:39

Une voiture de police - image d'illustration / Ne changez pas mes titres.
Une voiture de police - image d'illustration / Ne changez pas mes titres. © Stéphane Milhomme - Radio France

C'est probablement, selon les policiers, l'histoire récente d'une vengeance à Saint-Symphorien en Gironde, qui a inspiré l'auteur présumé d'un tract dénonçant la présence d'un pédophile dans le quartier de Saige à Pessac. Il s'agirait là encore d'un conflit familial.

Un septuagénaire vient de déposer plainte à Pessac . Il est mis en cause , nominativement , sans photo, ni signature, dans un tract distribué dans les boites aux lettres dans le quartier de Saige, pour être un pédophile . Le tract se veut préventif, pour recommander aux Pessacais d'être vigilants avec leurs enfants. L'homme n'est pas inscrit au registre national judiciaire des auteurs d'infractions sexuelles , explique les policiers qui ont ouvert une enquête. Le corbeau pourrait être le futur ex-gendre du septuagénaire qu'il accuse d'attouchements sexuels sur son fils. La brigade départementale de protection des familles avait été saisie il y a quelques mois. Les investigations sont en cours.

Fin mai, à Saint-Symphorien dans le Sud-Gironde , des tracts avaient été distribué dans la commune dénonçant de la même façon  un pédophile en liberté. L'enquête avait révélé que les faits n'étaient pas avérés et qu'il s'agissait d'une vengeance .

Partager sur :