Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corme-Royal : après un accident de parapente, un homme et son fils transférés en urgence au CHU de Poitiers

-
Par , , France Bleu La Rochelle

Un homme de 62 ans et son fils de 11 ans victimes d'un accident de parapente ce lundi après-midi à Corme-Royal en Charente-Maritime. Le tandem avait décollé depuis la plaine grâce à un treuil relié à une voiture. Ils se sont écrasés dans un champ de maïs après une chute de six mètres.

Après un accident de parapente, un homme et son fils transférés en urgence au CHU de Poitiers avec les hélicoptères du Dragon 17 et Smur Poitiers
Après un accident de parapente, un homme et son fils transférés en urgence au CHU de Poitiers avec les hélicoptères du Dragon 17 et Smur Poitiers - Dragon 17

Les deux parapentistes ont sans doute été victimes d'un trou d'air plus haut à une vingtaine de mètres. Ce trou d'air aurait fait perdre le contrôle de sa voile au père qui pilotait. C'est un phénomène imprévisible même pour quelqu'un d'expérimenté. Le père était pourtant un habitué du vol. Plus jeune, il a été moniteur brevet d'état. Il est licencié depuis deux ans au club Les Cagouilles Volantes basé à Corme-Royal. 

On ne peut pas pas faire plus compétent " - Président des Cagouilles Volantes

"On ne peut pas pas faire plus compétent", affirme le président du club. Il précise : "il était simplement au mauvais endroit au mauvais moment." Le père et son fils ont été évacués par le Dragon 17 et l'hélicoptère du SMUR de Poitiers vers le CHU de Poitiers. Ils étaient conscients mais trauamtisés psychologiquement. Une enquête a quand même été ouverte par la gendarmerie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess