Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après un drame sur le plateau de Millevaches, la fédération nationale des pompiers plaide pour un numéro unique

L'ARS, l'Agence Régionale de Santé, a ouvert une enquête après le décès d'un habitant du plateau de Millevaches mardi dernier. Un drame qui met en lumière la difficulté de porter secours dans le milieu rural et les zones isolées.

Pompiers (photo d'illustration)
Pompiers (photo d'illustration) © Radio France - Oanna Favennec

Limousin, France

La question du service des urgences se pose une nouvelle fois sur le plateau de Millevaches, à la limite de la Creuse et de la Corrèze. 

La semaine dernière, un homme de 56 ans est mort chez lui à Gentioux-Pigerolles, victime d'un malaise. L'épouse de la victime a appelé le SAMU à deux reprises avant que, finalement, les pompiers interviennent mais trop tard. Il s'était écoulé une demi-heure avant l'arrivée d'une équipe. L'Agence régionale de santé ouvre une enquête pour savoir s'il y a eu une éventuelle défaillance dans la chaîne des secours.

Défaillance de la chaîne des secours ? L'ARS enquête

Un drame qui met hélas en lumière la difficulté de porter secours à la campagne. Ce n'est pas le manque de moyens qui fait défaut estime le colonel Grégory Allione, à la tête de la fédération nationale des sapeurs-pompiers. L'officier pointe surtout un problème de coordination explique-t-il à France Bleu : "les pompiers demandent une organisation départementale. Il nous faut des centres départementaux d'appels d'urgence où toutes les équipes, tous les services travailleraient ensemble. On serait ainsi plus efficace pour porter assistance et secours. Ce serait le réceptacle d'un seul numéro d'urgence, le 112. Au départ d'une intervention, ce serait l'ensemble des services qui serait engagé, en qualité et en quantité, dès la réception d'un appel. On attend maintenant des décisions de nos administrations". 

Appeler les pompiers en priorité quand on vit à la campagne

Sur ce territoire où les hôpitaux les plus proches sont à une demi-heure de route, Jean-Luc Léger, le président de la Communauté de Communes Creuse Grand Sud, conseille aux habitants d'avoir le réflexe d'appeler en priorité les pompiers : "sur le plateau de Millevaches, nous avons une caserne de pompiers à 15 minutes de chez vous, même quand on vit dans une ferme isolée . Le services d'urgence, eux, sont plus éloignés. Il convient à l'occasion de ce drame terrible de s'interroger sur le service le plus à même d'intervenir en cas d'urgence sur ce territoire avec des routes sinueuses. Il faut donc profiter de la proximité des pompiers qui savent faire, qui savent porter secours très rapidement".