Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Après un post Facebook qui émanerait de Charles Pieri, la justice ouvre une enquête

dimanche 11 février 2018 à 17:57 Par Patrick Rossi, Jérôme Susini et Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM et France Bleu

Une enquête a été ouverte après la publication sur Facebook d'un message qualifié d'injurieux par le parquet d'Ajaccio envers la veuve du préfet Claude Erignac. L'auteur de ce message ne serait autre que Charles Pieri, membre de Corsica Libera. Des vérifications sont en cours.

Charles Pieri dans le collimateur de la justice pour des propos injurieux
Charles Pieri dans le collimateur de la justice pour des propos injurieux © Maxppp -

Corse, France

Le post sur Facebook a été publié mercredi 7 février à 2 heures du matin, après donc le discours à Ajaccio de Dominique Erignac. Il tend à comparer Mme Erignac aux femmes françaises ayant collaboré avec les allemands pendant la seconde guerre mondiale. Le procureur de la République d'Ajaccio  a  ouvert une enquête, jeudi 8 février, signalant à Facebook cette parution.  Elle a été retirée le samedi suivant.  Eric Bouillard, le procureur de la République d'Ajaccio, précise avoir effectué un signalement d'abus pour "offense" auprès du réseau social.

Eric Bouillard, le procureur de la République d'Ajaccio

Un texte majoritairement condamné

Le document a suscité de très nombreuses réactions de condamnations et indignations de la part des internautes. Réaction également de Gilles Siméoni, le président du conseil exécutif de la collectivité de Corse. 

Réaction de Gilles Simeoni, le président de l'exécutif de Corse

Parmi les très nombreuses réactions, il y a également celle de la ligue des droits de l'homme, LDH qui a réagi par le biais des réseaux sociaux. 

Ce lundi, Jean-Guy Talamoni, le président de l'assemblée ce Corse, proche de Charles Pieri, a lui aussi réagi par le biais d'un communiqué. 

"Une polémique s'est développée ces dernières heures concernant un texte publié sur le réseau social Facebook.

Quel qu'en soit l'auteur, je n'en partage évidemment pas pour ma part ni la forme ni la teneur.

Je rappelle que l'action politique que nous conduisons s'inscrit historiquement dans une démarche de respect des individus et des peuples"

Le communiqué du président de l'assemblée de Corse - Aucun(e)
Le communiqué du président de l'assemblée de Corse - DR