Faits divers – Justice

Après une douzaine de pastis et du vin au repas, il fonce sur un gendarme

Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 15 avril 2014 à 6:00

La grande salle au palais de Justice de Valence pour les assises.
La grande salle au palais de Justice de Valence pour les assises. © Stéphane Milhomme - Radio France

Le conducteur avait 2 grammes 46 d'alcool dans le sang et a failli renversé un gendarme en lui fonçant dessus. Les faits se sont produits samedi vers 19 heures à Eymeux dans le nord Drôme. Cet habitant du village âgé de 51 ans a été condamné lundi à douze mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Valence.

Ce samedi, il n'était que 19 heures mais l'homme roulait avec 2 grammes 46 d'alcool dans le sang : "vous aviez bu quoi ?" , demande la présidente. Du bout des lèvres, l'homme reconnait une dizaine de pastis à l'apéritif, du vin au repas de midi et deux autres Pastis après la sieste. "Pourquoi vous avez pris le volant ?  même votre fils vous a dit que vous n'étiez pas en état d'aller faire vos courses ?" L'homme ne répond pas. Il s'inquiête seulement de savoir ce qu'il va faire si on lui annule son permis. "Eh bien vous prendrez un vélo" s'énerve la magistrate.

Le gendarme a eu très peur

Le procureur, lui, veut en finir avec ce qui devient presque une habitude : s'en prendre aux gendarmes et aux policiers sur les routes ... aucun respect plus que du mépris pour l'autorité de la mise en danger de ces hommes et ces femmes ! La preuve, le gendarme qui témoigne qu'en huit ans de carrière c'est la première fois qu'il a eu vraiment peur. Peur en voyant cette voiture lui foncer dessus. "Mais non, ça passait !", affirme l'automobiliste. La présidente le fait taire et lui inflige douze mois de prison avec sursis l'obligation de soigner son alcoolisme et l'interdiction de repasser le permis pendant un an.

Partager sur :