Faits divers – Justice

Arbitres aquitains en colère : ils n'encadreront aucune rencontre ce week-end

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde vendredi 27 mars 2015 à 12:00

Un arbitre (photo d'illustration)
Un arbitre (photo d'illustration) © Maxppp

En réponse aux actes de violence, les arbitres de la ligue d'Aquitaine vont se rendre sur les terrains pour discuter avec les dirigeants, éducateurs et joueurs des clubs. Ils seront remplacés par des bénévoles pour toutes les rencontres du week-end.

Les arbitres aquitains sortent les cartons rouges ! Ce week-end, ils n'arbitreront pas les rencontres comme d'habitude. Ils décident de se retirer en protestation des violences qu'ils subissent de plus en plus fréquemment sur les stades. Ce dimanche, la rencontre entre Nérac (Lot-et-Garonne) et les Coqs Rouges de Bordeaux avait viré à la bagarre générale dans les vestiaires. L'arbitre a même été pris à partie et a dû appeler les gendarmes. Et il y a un tout juste un mois, une rencontre entre Marmande et Pessac avait tourné en bagarre générale, un senior de 37 ans en est venu aux mains avec l'arbitre et a déclenché une bagarre générale.

Aucun arbitre aquitain n'officiera ce week-end

En réponse à ces actes, les arbitres vont se rendre sur les terrains pour discuter avec les dirigeants, éducateurs et joueurs des clubs . Un assemblement pour manifester en faveur des valeurs du football, du bien vivre ensemble et du respect. Un signal d'alarme nécessaire pour Yohann Delmaire , arbitre depuis 20 ans. Et en tant que formateur d'arbitres , est de plus en plus amené à prévenir les jeunes arbitres en devenir des risques de violence sur les stades.

"On en est réduit entre arbitres à se téléphoner entre nous pour savoir si on est pas blessé"

Des contestations de sanctions qui virent à la bagarre

Et parfois ces altercations virent à la folie. Exemple avec le jeune Maxime Roumier , 20 ans, étudiant en STAPS et arbitre depuis l'âge de 13 ans. Il est au club de Martignas Illac. C'est un passionné mais le samedi 14 février il arbitre un match de Division d'honneur régionale, entre l'équipe de Marmande qui joue à domicile et celle de Pessac Alouette. Menée 2-0 les Pessacais vont se montrer particulièrement violent dans les vingt dernières minutes de la rencontre quand Maxime est obligé d'expulser deux joueurs pour faute . Il est alors pris à partie par un joueur de 37 ans, père de famille , responsable d'une pizzeria et plus incroyable éducateur fédéral. Criblé de coups de poing , il reste un peu sonné par cet acte.

Maxime Roumier, arbitre du club de Martignas Illac  - Radio France
Maxime Roumier, arbitre du club de Martignas Illac © Radio France - Yassine Khelfa M'Sabah

"Je me suis dis peut-être que ce mec va essayer de me retrouver. J'ai donc pas arbitrer pendant quelques semaines, par peur"

Après les incidents de Marmande-Pessac, le joueur qui avait frappé l'arbitre et déclenché une bagarre générale a été condamné à six mois d'interdiction de stade , il doit pointer au commissariat les jours de match.

Les jeunes sensibilisés au rôle de l'arbitre

Des rassemblements auront lieu ce week-end sur les stades pour manifester en faveur des valeurs du football, du bien vivre ensemble et du respect . Et c'est dans les club de foot amateur qu'on les inculque, et ce, dès le plus jeune âge.  

L'équipe des Poussins de l'US Talence à l'entraînement  - Radio France
L'équipe des Poussins de l'US Talence à l'entraînement © Radio France - Yassine Khelfa M'Sabah

Et à l'US Talence, les entraînements de foot ont pris un tournant encore plus pédagogique cette semaine en raison de ces évènements. Sylvain, l'entraineur des jeunes de 8/9 ans, décide lui de prendre quelques minutes pour leur parler du rôle de l'arbitre dans un match. Et les jeunes réagissent plutôt bien. C'est le cas de Thomas, 9 ans et Alexis, 8 ans.

"Je pense qu'ils ne devraient pas critiquer l'arbitre, il a son métier, les footballeurs ont le leur, ils ne sont pas arbitres." — Thomas, 9 ans

"L'arbitre, il connait son métier mieux que les joueurs, il sait ce qu'il a à faire je pense." — Alexis, 8 ans

L'entraineur en profite pour revenir sur la rencontre du 15 mars dernier entre les Girondins de Bordeaux et le Paris St-Germain où l'arbitrage avait été contesté par un des joueurs du PSG. Là encore les réactions des jeunes sont vives. Ils sont souvent fan du PSG et de l'international suédois mais Alexis, lui ne veut rien à entendre, Zlatan ou pas Zlatan, on ne conteste pas la décision d'un arbitre. "Zlatan Ibrahimovic c'est pas parce que c'est un des meilleurs joueurs, qu'il peut critiquer tous le monde. C'est un joueur ordinaire, c'est juste qu'il est fort."

Toutes les rencontres du niveau régional reportées 

Une décision prise par le président de la Ligue de Football d'Aquitaine, Amador Carreras . Selon un communiqué de la Ligue d'Aquitaine, "cette décision fait suite à un accord conclu avec le collectif des arbitres, en intégrant sur ma proposition (celle du président de la Ligue, ndlr.) des mesures supplémentaires telles que : l'exclusion de toute compétition officielle de toute équipe dont l'un des membres aura porté atteinte à l'intégrité physique d'un officiel, la nomination en nombre suffisant d'instructeurs disciplinaires permettant le règlement plus rapide des dossiers disciplinaires."

Une décision prise probablement à cause de la rencontre Marmande-Lormont en DH. Un match annoncé tendu en raison de la possible montée en CFA 2.

Reportage : pendant leur entraînement de foot, les jeunes 8/9 ans de l'US Talence soutiennent les arbitres