Faits divers – Justice

Arbitres de football agressés : la saison débute mal sur les terrains amateurs de Moselle

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord mercredi 7 septembre 2016 à 8:57

Illustration arbitrage football amateur
Illustration arbitrage football amateur © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST

Un arbitre a été agressé sur un terrain de foot amateurs de Moselle le week-end dernier. Les gendarmes ont du intervenir sur une autre pelouse pour calmer les esprits. L'Union nationale des arbitres de foot de Moselle s'inquiète en ce début de saison.

La saison de foot amateur a mal débuté pour les arbitres de Moselle. Un arbitre a reçu des coups dimanche dernier lors d'un match à Téting-sur-Nied, et les gendarmes sont intervenus. Les forces de l'ordre qui ont également du se montrer à Spicheren, sur la demande des dirigeants locaux, pour sécuriser une fin de match tendue.

Deux incidents, alors qu'on ne jouait que la première journée de championnat dans les divisions inférieures, qui alarment déjà l'Union nationale des arbitres de foot de Moselle (UNAF). "La saison débute comme s'était terminée la précédente, constate avec amertume Eric Wernet, le président de l'UNAF dans le département, espérons que les clubs vont prendre conscience de ce mal."

Eric Wernet, président en Moselle de l'Union nationale des arbitres de football  - Radio France
Eric Wernet, président en Moselle de l'Union nationale des arbitres de football © Radio France - Clément Lhuillier

Déjà la saison dernière, l'UNAF avait recensé au moins vingt-cinq incidents graves sur les terrains amateurs de Moselle. "Des menaces de morts, des crachats, des bousculades, des coups",  détaille Eric Wernet qui estime malgré tout que les sanctions infligées par la commission de discipline du district de Moselle sont en général à la hauteur de la gravité des faits. Cela peut, en effet, aller jusqu'à la suspension pour plusieurs années des fautifs, le retrait de points en championnat pour des clubs impliqués dans des débordements, voire la relégation dans des divisions inférieures, comme a pu en faire les frais l'ES Woippy (rétrogradé de PHR en district pour des incidents lors d'un match face à Châtel, Woippy a fait appel de la décision).

Qu'est ce qui explique encore, malgré ces lourdes sanctions, que de tels incidents existent encore ? "C'est la passion du jeu, et souvent la méconnaissance des règles du football par les joueurs qui créent de l'incompréhension"  avec les autres acteurs du jeu.

Heureusement, selon Eric Wernet, les arbitres ont "encore la foi, et lorsqu'ils ont un coup dur, nous essayons de les accompagner et de les soutenir."

Eric Wernet,, président de l'UNAF en Moselle

Partager sur :