Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Béarn : la voie verte ne passera plus par la saligue d'Arbus

-
Par , France Bleu Béarn

La voie verte, un chemin goudronné qui suit le gave de Pau, est régulièrement emportée par les crues du gave. À Arbus, la voie est à l'abandon. Un autre tracé par l'intérieur des terres est envisagé.

Le gave emporte des bouts de voie verte et la végétation reprend ses droits sur ce tronçon
Le gave emporte des bouts de voie verte et la végétation reprend ses droits sur ce tronçon © Radio France - Daniel Corsand

C'est l'épilogue d'un psychodrame environnemental qui dure depuis près de 10 ans. En 2011, le conseil départemental a eu l'idée d'une voie verte de 130 kilomètres qui relierait Lestelle-Bétharam et les rives de l'Adour à Bayonne. Un chemin goudronné, pour profiter des gaves au cœur de la saligue. Sauf que, quelques semaines après l’inauguration, une crue du gave a emporté ladite voie verte à Arbus, au creux d'une courbe du gave. 

Elle a été refaite, puis de nouveau emportée. Ce printemps, c'est un autre tronçon qui a été avalé par la rivière, deux kilomètres plus loin. La route est barrée, aujourd'hui, et par endroit, la végétation a quasiment recouvert le ruban de goudron. 

Par endroits, la nature a quasiment avalé la voie verte
Par endroits, la nature a quasiment avalé la voie verte © Radio France - Daniel Corsand

On arrête les frais

Quand le projet est né en 2011, le premier tronçon de 13 kilomètres, de Billère à Tarsacq, devait coûter 611.000 €, soit un coût de 47.000€ le kilomètre. Le département a fini par comprendre qu'il est inutile de forcer la nature dans cette plaine d'Arbus. Pendant plusieurs années, le maire Didier Larrieu a voulu négocier, proposant de céder des chemins communaux contre un rond-point sur la route de Mourenx. Il a finalement cédé. La voie verte va s'éloigner du gave, passer sous la route de Mourenx, et rejoindre la saligue à Artiguelouve. Une étude cadastrale va démarrer courant août et les travaux pourraient commencer courant 2021.

Dans cette courbe, le gave a englouti la voie verte sur plusieurs centaines de mètres
Dans cette courbe, le gave a englouti la voie verte sur plusieurs centaines de mètres © Radio France - Daniel Corsand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess