Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Arcachon : un surveillant du lycée Grand Air agressé lors d'un Père cent improvisé

mercredi 13 mars 2019 à 19:08 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

La police d'Arcachon a ouvert une enquête après l'agression d'un surveillant du lycée Grand Air mardi matin. Vers 7h30 une centaine de lycéens ont organisé une répétition du Père cent. Armés d'oeufs, de farine et de bâtons ils ont copieusement arrosé la façade du lycée arcachonnais.

Lycée Grand Air d'Arcachon
Lycée Grand Air d'Arcachon © Radio France - Stéphane Hiscock

Arcachon, France

Le surveillant de 23 ans qui tentait de bloquer l'entrée du bâtiment a reçu un bout de bois en pleine face. Blessé à l'oeil il a immédiatement perdu connaissance et a du être hospitalisé d'urgence. "Heureusement il n'a pas perdu la vue mais cette agression est extrêmement grave" explique la commissaire de police d'Arcachon. 

Chargée de mener l'enquête elle a déjà procédé à l'arrestation de deux lycéens accusés de dégradations. Il s'agit de deux hommes majeurs, l'un d'Andernos, l'autre originaire des Landes. Dans le coffre d'une voiture, la police a saisi une énorme quantité d'oeufs et de farine destinée à ce Père cent improvisé avant l'heure. 

Des lycéens des établissements Condorcet et Grand Air s'étaient donnés rendez-vous sur les réseaux sociaux. La police était au courant et mardi matin plusieurs véhicules s'étaient déployés sur place pour faire face à cette manifestation interdite. En arrivant sur place les forces de l'ordre ont eux aussi fait l'objet de tir d'oeufs. "Ces adolescents n'ont pas conscience de leurs actes" déplore la commissaire d'Arcachon.