Faits divers – Justice

Ardèche : les pompiers visés par des tirs en arrivant sur un incendie

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu mercredi 21 décembre 2016 à 10:13 Mis à jour le mercredi 21 décembre 2016 à 20:10

Image d'illustration
Image d'illustration © Radio France - Stéphane Milhomme

Les pompiers ont été la cible de tirs alors qu'ils arrivaient au château de Saint-Pierreville dont la toiture était en feu tôt ce mercredi matin. Ils n'ont été que légèrement blessés. Le propriétaire des lieux -soupçonné de l'incendie et des tirs- n'a pas encore été interpellé.

Vers 6h30 ce mercredi matin, un pompier volontaire vivant à Saint-Pierreville aperçoit des flammes qui s'échappent de la toiture du château La Tour. Ils alertent ses collègues. Un dispositif d'une soixantaine de pompiers se prépare à intervenir. A son arrivée, le chef du centre de secours ne comprend pas quand la vitre passager se brise. Il descend du véhicule avec son collègue et c'est là que les deux hommes sont touchés par une nouvelle volée de plomb.

Blessures superficielles mais jusqu'à quarante impacts sur le corps

On a cru dans un premier temps qu'il s'agissait de chevrotine. En fait, c'était du petit plomb tiré en cartouche que les chasseurs utilisent pour le petit gibier. Les blessures des pompiers sont superficielles mais l'un des soldats du feu a reçu quarante plombs, l'autre huit. Ils ont pu sortir de l'hôpital de Valence en cours d'après-midi. Deux autres pompiers ont reçu également des plombs sans que cela ne nécessite une hospitalisation : l'un à la jambe, l'autre par ricochet au cou.

L'incendie du château tel que les habitants l'ont découvert au réveil ce mercredi matin - Radio France
L'incendie du château tel que les habitants l'ont découvert au réveil ce mercredi matin © Radio France -

Le propriétaire du château soupçonné des tirs

Les gendarmes ont bouclé le périmètre. Le Gign est arrivé en renfort. Très vite, les soupçons se sont portés sur le propriétaire du domaine. Ce Néerlandais propriétaire du château depuis 14 ans est sous le coup d'une procédure pour fraude et travail dissimulé depuis l'été 2014. On lui reproche d'avoir créé des gîtes illégaux dans son château. D'après le parquet de l'Ardèche, le suspect était également sous le coup de plusieurs condamnations (notamment pour dégradations et détention d'armes). Pour ces faits-là, il avait demandé un aménagement refusé par le juge d'application des peines. Son appel rejeté, il avait appris mardi qu'il devait purger un total de quatorze mois de prison. Acculé judiciairement, il pourrait avoir perdu le contrôle.

Gros dispositif des forces de l'ordre

En fin d'après-midi, les gendarmes ont progressé prudemment sur le domaine pour tenter de localiser le forcené. En vain. L'homme est-il toujours retranché dans les décombres de la bâtisse ? Pour ne pas prendre de risque dans l'obscurité, certaines parties du château n'ont pas encore été fouillées. Les recherches reprendront au lever du jour. En attendant, la zone reste bouclée par un important dispositif des forces de l'ordre.

Faute d'intervention des pompiers, l'incendie s'est poursuivi une partie de la journée dans le château. Les dégâts seraient considérables.