Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardèche : l'émotion des propriétaires d'une ânesse, morte après une agression

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans le nord-Ardèche, l'ânesse d'un couple de retraités est morte après avoir été frappée en pleine nuit, fin juillet. Michèle et André sont encore sous le choc, et le coupable pas identifié.

André et Michèle sont passionnés par leurs animaux. Ils sont une véritable occupation pour ce couple de retraités.
André et Michèle sont passionnés par leurs animaux. Ils sont une véritable occupation pour ce couple de retraités. © Radio France - Clara Gabillet

C'était il y a un mois mais André s'en rappelle comme si c'était hier. Après l'alerte donnée par des jeunes voisines s'occupant régulièrement de tous ses animaux, il a découvert Julie, son ânesse, la jambe en sang. Son premier réflexe a été d'appeler une vétérinaire qui s'est aussitôt occupée de nettoyer ses plaies. Mais cela n'a pas suffit. Deux jours plus tard, l'ânesse est morte dans le pré des retraités. Son sang s'est infecté, elle a succombé à une crise cardiaque.

André et son épouse Michèle avaient cette ânesse depuis 8 ans. Elle vivait dans leur grand pré, devant leur maison, à Champagne dans le nord-Ardèche, avec leurs poneys et moutons. C'était l'occupation d'André : "c'était mon travail du quotidien, je lui donnais à manger et j'enlevais le fumier". Elle était aussi "la chouchou" du village. Les passants et les voisins s'arrêtaient pour la caresser en bordure de route. 

Aucun coupable identifié

Personne ne sait qui a pu la blesser. Les retraités n'ont rien entendu la nuit où c'est arrivé mais ils ont retrouvé des morceaux de bambou qui auraient servi à frapper l'ânesse. André est encore sous le choc face à cette agressivité : "c'est inadmissible de faire du mal aux animaux. Je suis fils de paysan, on n'a jamais fait de mal aux animaux, bien au contraire". Il estime que ceux qui sont capables de blesser un âne peuvent en faire autant sur une personne. Désormais, Michèle et André ont peur pour leurs autres animaux et pour eux-mêmes. Ils réfléchissent à électrifier toute leur clôture. 

Michèle est, elle, toujours très émue en regardant les photos de leur ânesse. Mais il y a aussi de la colère car les gendarmes les ont dissuadés de porter plainte. La piste d'un coupable est beaucoup trop difficile à établir selon eux. La mort de l'ânesse Julie a suscité l'émotion à Champagne. L'affaire résonne tristement avec les nombreuses mutilations de chevaux qui ont lieu en France depuis plusieurs mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess