Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Ardèche : la famille missionnaire dépose un recours contre la suspension des travaux de son église

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Selon la préfecture, la famille missionnaire a déposé ce jeudi un recours devant le tribunal administratif de Lyon. Il conteste l'arrêté du préfet qui suspend les travaux de leur église à Saint-Pierre-de-Colombier.

Le chantier de la future église de la famille missionnaire de Notre Dame à Saint-Pierre-de-Colombier (Ardèche), le 11 février 2020.
Le chantier de la future église de la famille missionnaire de Notre Dame à Saint-Pierre-de-Colombier (Ardèche), le 11 février 2020. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

La famille missionnaire de Notre Dame a donc finalement déposé un recours au dernier moment contre l'arrêté du préfet de l'Ardèche du 15 octobre dernier.  Ils avaient deux mois pour le faire à partir du moment où l'arrêté leur a été notifié le 16 octobre. 

Un permis de construire en bonne et due forme

La famille missionnaire de Notre Dame, une congrégation catholique qui s'est installée après la seconde guerre mondiale dans le petit village de Saint-Pierre-de-Colombier est en train d'y construire une église, une passerelle pour s'y rendre au-dessus de la rivière ainsi que des hébergements. L'église pourra accueillir 3500 fidèles. 

L'Etat leur a accordé un permis de construire et la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL)  leur a donné le feu vert environnemental.

L'Etat change de stratégie   

En juin dernier le chantier est occupé. Des habitants de la vallée de la Bourges jugent le projet disproportionné. L'Etat réunit tout le monde autour de la table et annonce un premier arrêt des travaux jusqu'à la fin du mois de septembre, accepté par la famille missionnaire.  Fin septembre le ministère de la transition écologique demande au préfet de l'Ardèche de prendre un arrêté pour stopper les travaux. C'est ce fameux arrêté du 15 octobre que la famille missionnaire attaque ce jeudi devant le tribunal administratif de Lyon.      

La famille missionnaire devait donc prendre à sa charge une étude environnementale réalisée sur quatre saisons pour déterminer s'il y a ou non des espèces à protéger sur le périmètre du chantier. Cette étude n'a visiblement pas démarré et on comprend mieux pourquoi puisque l'arrêté du préfet est aujourd'hui contesté.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess