Faits divers – Justice

Ardèche : la mortalité routière repart à la hausse

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 6 août 2016 à 6:56

Opération de contrôle routier.
Opération de contrôle routier. © Maxppp - Photo d'illustration.

Série noire sur les routes ardéchoises. Depuis le mois de mai, il y a eu 12 morts dans les accidents. Le nombre d'accidents corporels est en hausse, avec 111 victimes cette année, contre 86 en 2015. Face à ces mauvais chiffres, les autorités vont renforcer les contrôles routiers.

Vous serez nombreux sur les routes ce samedi. Et les forces de l'ordre aussi. Vendredi, plusieurs contrôles ont eu lieu dans la Drôme. Pareil en Ardèche et c'est bien nécessaire. Les chiffres de la sécurité routière sont mauvais et le bilan du nombre de morts s'alourdit par rapport à 2015.

Pourtant depuis le début de l'année, il y a eu un décès par mois sur les routes. Sauf que le mois de mai a été catastrophique : cinq personnes ont trouvé la mort, ce qui n'était pas arrivé depuis 2009. Il y a aussi eu deux accidents mortels en juin et trois en juillet. C'est deux de plus que l'an dernier. L'état des routes n'est pas en cause. Pour expliquer ces chiffres, il faut plutôt chercher du côté des mauvais comportements. "Certains Ardéchois continuent de dépasser dans les virages ou de regarder leur téléphone portables au volant" s'agace Jean-Michel Radenac, le directeur de cabinet à la préfecture de l'Ardèche. "Sur un des derniers accidents, le conducteur n'avait pas sa ceinture de sécurité."

 "On va se monter plus, c'est le seul message qui passe en Ardèche" - Jean-Michel Radenac, directeur de cabinet de la préfecture de l'Ardèche.

Les contrôles vont donc être renforcés. "On va se monter encore plus puisque j'ai l'impression que c'est le seul message qui passe en Ardèche", poursuit Jean-Michel Radenac. Les autorités seront aussi sans pitié envers les automobilistes récidivistes. Leur véhicule sera purement et simplement confisqué dès l'infraction, et pendant huit jours. Cela s'appelle l'immobilisation administrative, un moyen légal utilisable par le préfet. "Par exemple quand on constate une alcoolémie en récidive, ça nous permet de mettre fin tout de suite à une situation dangereuse."

Depuis quelques semaines, une douzaine de véhicule ont déjà été saisies. Le nombre global d'accidents corporels lui aussi est en hausse. Il y en a eu 111 depuis le début de l'année, contre 86, en 2015 à la même période.

Dans la Drôme, la mortalité routière est pour l'instant à la baisse. 17 personnes sont mortes sur les routes cette année. Il y en avait eu 31 en 215, qui avait été une très mauvaise année.

Partager sur :