Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ardèche : les parents d'élèves de Saint-Just-d'Ardèche un peu plus vigilants

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Depuis le 6 mai, les parents sont un peu plus méfiants. Une petite fille du village a expliqué qu'elle avait été abordée par un homme.

L'école publique de Saint-Just-d'Ardèche
L'école publique de Saint-Just-d'Ardèche © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Saint-Just-d'Ardèche, France

Le lundi 6 mai, une petite fille du village a expliqué à ses parents qu'un homme l'avait abordée et lui avait proposé de la ramener chez elle. Ses parents ont porté plainte. Les gendarmes ont pris la chose très au sérieux d'autant plus qu'une fillette a raconté la même chose quelques jours plus tôt dans le Vaucluse.  Les gendarmes ont diffusé un portrait robot de l'homme et ont mis en place un numéro vert : le 0 800 97 10 64. Vendredi matin, ils avaient reçu une trentaine d'appels sans qu'aucun ne permettent de retrouver cet homme. 

Des parents inquiets

Sans céder à la panique, les parents d'élèves des deux écoles du village font plus attention. Virginie, la maman d'une petite fille de huit ans a rappelé à sa fille quelques règles de base : ne pas parler à un inconnu, fuir si une situation lui paraît dangereuse et appeler à l'aide.  C'est la même réaction pour Hélène : depuis cette affaire, elle fait plus attention à ses enfants au moment où elle va les chercher à l'école.  Mais elle regrette aussi son enfance: "Nos parents nous laissaient faire du vélo en toute tranquillité dans le village". 

Des mesures de sécurité ont été mises en place

Les gendarmes font des rondes plus fréquentes aux abords des deux écoles du village.  L'agent de voie publique est également plus présent devant les écoles au moment des entrées et sorties des enfants. Les écoles ont tout de suite prévenu les parents de ce qui s'était passé grâce aux carnets de liaison. Mais le maire ne veut pas céder à la panique.  "C'est une affaire grave dit-il les parents doivent être plus vigilants, mais surtout ne pas s'affoler".