Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Ardèche : un an de prison pour les propriétaires du portail qui avait écrasé et tué une fillette

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Les propriétaires du portail qui était tombé sur une fillette de deux ans et sa grand-mère en décembre 2018 ont été condamnés mardi à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Privas. La petite n'avait pas survécu à ses blessures.

Tribunal de Grande instance de Privas
Tribunal de Grande instance de Privas © Radio France - Stéphane Milhomme

Privas, France

Le dramatique accident s'était produit à Saint-Georges-les-Bains (Ardèche) le 13 décembre 2018. Un portail coulissant en métal, très lourd et mal fixé s'était abattu sur une enfant de deux ans qui n'a pas survécu à ses blessures et sa grand-mère, touchée à la jambe. Ses propriétaires, le grand-oncle et la grande-tante de la petite, ont été condamnés ce mardi à un an de prison avec sursis et 500 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Privas pour coups et blessures ayant entraîné la mort.

Un drame familial

Ce jour-là, la petite de deux ans et sa grand-mère veulent rentrer chez la grande-tante, qui doit garder l'enfant. Elles tentent d'ouvrir le portail, il glisse et s'abat sur les deux victimes. Il était mal fixé car les propriétaires de la maison étaient en train de le réparer. Une histoire tragique mais malheureusement courante.

Cette audience est toutefois cruciale, car elle permet aux deux parties de cette famille déchirée de se faire face et de s'expliquer. Des parents effondrés, face à un grand-oncle et une grande-tante dévastés. À la barre, les prévenus ont demandé pardon pour leur négligence. Les victimes, elles, veulent des réponses.

Des négligences ?

Le portail était déjà tombé la veille. Pourquoi n'ont-ils pas prévenu qu'il était en travaux ?  Une question simple et des réponses tout aussi banales : "ils n'y ont pas pensé, ils ne savaient pas que la petite devait venir". Pourquoi faire eux-même ces travaux, au lieu de faire appel à des professionnels ? "Ils n'ont pas les moyens", répond l'avocate du couple. Selon elle, "on aurait tous pu être à leur place".

Saint-Georges-les-Bains, en Ardèche - Radio France
Saint-Georges-les-Bains, en Ardèche © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu