Faits divers – Justice

Ardèche : une convention entre la préfecture et les maires pour mieux lutter contre la radicalisation

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 28 octobre 2016 à 17:44

La prefecture de l'Ardèche et l'association des maires du département ont signé, ce vendredi, une convention pour mieux lutter contre la radicalisation.
La prefecture de l'Ardèche et l'association des maires du département ont signé, ce vendredi, une convention pour mieux lutter contre la radicalisation. © Radio France - Mélanie Tournadre

La préfecture de l'Ardèche et l'association des maires du département ont signé, ce vendredi à Privas, une convention pour mieux lutter contre la radicalisation. Les maires sont incités à signaler les comportements qui posent question.

La préfecture de l'Ardèche et l'association des maires du département ont signé, ce vendredi à Privas, une convention pour mieux lutter contre la radicalisation.

"Ce n'est pas parce que le département est rural, qu'il est épargné par le phénomène de radicalisation" explique le Préfet de l'Ardèche, Alain Triolle."La radicalisation des jeunes passe très souvent par internet donc l'Ardèche est aussi concernée, même si elle est beaucoup moins touchée que certains territoires très urbains."

Une soixantaine d'individus suivis pour risque de radicalisation

En Ardèche, une petite dizaine de personnes "radicalisées" sont suivies d'après la préfecture, et "une cinquantaine de personnes présentent des risques de radicalisation " explique le Préfet de l'Ardèche.

La préfecture mise donc sur la prévention. Avec cette convention, elle met à disposition des élus des kits de formation, notamment pour les aider à identifier les signaux de radicalisation et savoir à qui en référer au niveau des services de l’État. "Avant cette convention, je me suis senti extrêmement seul et je n'osais pas parler de certains cas qui posent question à la préfecture ou aux forces de l'ordre" explique le maire de Privas, Michel Valla.

"Avant cette convention, je me suis senti très isolé et démuni face à certains cas".

Avec cette convention, les maires devraient donc se sentir moins seuls face à des comportements inadéquats ou qui posent question.

Cette convention est un soutien important pour certains maires d'Ardèche.

Un à trois signalements par semaine

Chaque semaine, la préfecture réunit les forces de l'ordre, le renseignement intérieur et les services pénitentiaires pour étudier les signalements. "Il y a un à trois signalements, en moyenne, par semaine qui remontent des maires, de l'éducation nationale ou encore de particuliers" explique le Préfet de l'Ardèche.

Quatre personnes parties d'Ardèche faire le djihad en Syrie

D'après les chiffres de la préfecture de l'Ardèche, ces dernières années, quatre personnes sont parties d'Ardèche faire le djihad en Syrie. Trois ont été tuées là-bas.

Partager sur :