Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Ardennes : l'homme qui a tué son chien en le traînant accroché à sa voiture ne sera pas jugé

mercredi 9 août 2017 à 12:16 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

L'homme qui a causé la mort de son chien en roulant avec la voiture à laquelle il était attaché lundi à Carignan, ne sera pas jugé. A l'issue de 36 heures de garde à vue, tout indique, pour le parquet, que le maître n'a pas eu l'intention de tuer son chien.

Gendarmerie ( photo d'illustration )
Gendarmerie ( photo d'illustration ) © Radio France - Nathalie De Keyzer

Carignan, France

La scène, choquante, n'était pas passée inaperçue lundi à Carignan. Un homme traîne un chien accroché à une voiture. Les témoignages reçus par la gendarmerie ont permis d'interpeller le jour-même l'individu, propriétaire du chien. La garde à vue a pris fin ce mercredi matin et aucune poursuite pour cruauté ou sévices envers un animal ne sera engagée.

À l'issue de 36 heures de garde à vue, le parquet de Charleville-Mézières indique que l'enquête conclut à un acte accidentel. Le propriétaire du chien n'a pas eu l'intention de lui faire du mal, ce qui aurait constitué un délit. Il explique avoir oublié qu'il avait attaché son animal au pare-choc du véhicule. Et pour cause, il était fortement alcoolisé.

Les témoignages recueillis par les enquêteurs confirment que le maître avait pour habitude d'attacher son chien à sa voiture. Ce lundi, l'homme était occupé à bricoler. Il prend sa voiture parce qu'il lui faut de l'essence. C'est en arrivant à la station-service qu'il découvre son chien, mort. Avec un taux d'alcool de plus de 3 grammes par litre de sang, l'homme sera en revanche sanctionné pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique.