Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ardennes : le corps d'un homme tué par balle retrouvé à Launois-sur-Vence

Le corps d'un homme retrouvé à Launois-sur-Vence dans les Ardennes. Il s'agit du corps d'Alain Bessière. Sa disparition depuis le 22 mars dernier avait fait l'objet d'un appel à témoin lancé par la gendarmerie de Champagne-Ardenne.

Les bois de Launois-sur-Vence
Les bois de Launois-sur-Vence © Radio France - Alexandre Blanc

Ardennes, France

Alain Bessière n'avait plus donné signe de vie depuis le 22 mars dernier. Son utilitaire avait été découvert calciné vendredi soir au bord d'une route  sur la commune de Launois-sur-Vence. Son cadavre a été retrouvé ce mardi 2 avril enterré et caché sous des piles de bois. Il a été tué avec une arme à feu

Selon une information du Parisien, confirmée par le parquet de Charleville-Mézières, c'est grâce aux confidences d'un patient de l'hôpital psychiatrique de Bel air que le corps d'Alain Bessière a été retrouvé. Un jeune homme de 19 ans qui aurait confié à du personnel soignant avoir tué un homme. 

Une altercation qui tourne mal 

Alertés, les gendarmes interpellent le jeune homme de 19 ans qui les conduit jusqu'au corps. Alain Bessière, originaire du Pas-de-Calais aurait été tué suite à une altercation. Il travaillait pour l'entreprise de recyclage de métaux Hensel à Bretegnières en Côte-d'Or. Le suspect, qui vit dans une famille de ferrailleurs, devait faire affaire avec lui. Le crime crapuleux est l'une des hypothèses.

Les aveux du patient concordent avec les éléments dont disposent les enquêteurs. L'arme du crime a été retrouvée sur ses indications. Le pôle criminel de Reims est désormais en charge du dossier.

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin