Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Arêches-Beaufort : les corps des deux skieurs normands morts dans une avalanche ont été retrouvés

jeudi 26 avril 2018 à 17:29 - Mis à jour le vendredi 27 avril 2018 à 6:00 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La fonte des neiges a permis de localiser jeudi deux corps dans un secteur hors-piste de la station d'Arêches-Beaufort. Il s'agit des deux skieurs normands emportés par une avalanche le 4 mars dernier.

Les deux skieurs normands étaient morts dans une avalanche le 4 mars dernier, dans un secteur hors-piste d'Arêches-Beaufort
Les deux skieurs normands étaient morts dans une avalanche le 4 mars dernier, dans un secteur hors-piste d'Arêches-Beaufort © Maxppp - Greg Yetchmeniza

Arêches, Beaufort, France

Les corps de deux skieurs ont été retrouvés jeudi matin à Arêches-Beaufort. Selon les secouristes de la CRS-Alpes, il s'agit des deux normands emportés par une avalanche le 4 mars dernier dans le secteur hors-piste du Planay. La fonte des neiges a permis aux pisteurs de la station du Beaufortain d'entreprendre une nouvelle mission de recherche, et de localiser des indices. Les deux corps ont ensuite été héliportés jusqu'à une chambre funéraire. 

Des habitués du massif 

Les deux hommes de 47 et 49 ans, originaires du Calvados, étaient des habitués du massif du Beaufortain. Ils avaient été pris par une coulée dans cette zone facile d'accès par le col de la Bathie mais très piégeuse pour les secouristes, à cause des risques de sur-avalanche. D'intenses recherches avaient été effectuées pendant deux jours, elles avaient du être stoppées en raison de la météo.