Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Argenton-sur-Creuse : des entreprises condamnées pour malfaçons sur la construction du centre sportif

-
Par , France Bleu Berry

La justice a tranché : plusieurs prestataires sont condamnés à verser un peu plus de 100 000 euros à la commune d'Argenton-sur-Creuse. En cause, des défauts dans la rénovation du centre sportif Lothaire-Kubel.

Le centre sportif Lothaire-Kubel, Argenton
Le centre sportif Lothaire-Kubel, Argenton - Capture d'écrans Google Maps

Nous vous en parlions sur France Bleu Berry fin janvier : à Argenton-sur-Creuse, la mairie a porté plainte contre plusieurs entreprises suite à des malfaçons lors des travaux de rénovation du complexe sportif Lothaire-Kubel.

Trois entreprises condamnées à verser près de 104 000 euros

Le 23 janvier, une première audience avait lieu au tribunal administratif de Limoges, pendant laquelle le rapporteur public avait présenté ses réquisitions. Le 6 février (nous l'apprenons aujourd'hui), le tribunal a validé ces réquisitions : trois entreprises sont condamnées à rembourser la ville à hauteur de 103 976 euros.

La majeure partie, autour de 91 632 euros, serait à la charge de Berry Environnement, le prestataire chargé du système d'arrosage de la pelouse. L'entreprise est aujourd'hui en liquidation judiciaire. Les sociétés IMC2 (elle aussi en liquidation) serait redevable de 6 108 euros, et SMAC, toujours en activité, de 6 236 euros.

Le tribunal judiciaire doit désormais se prononcer

Les entreprises disposent de deux mois pour faire appel. Reste aussi, sur le volet civil et non plus commercial, que le tribunal judiciaire de Châteauroux se prononce à son tour. L'audience devrait avoir lieu dans les deux mois, ou plus si la grève des avocats se poursuit au barreau castelroussin

Depuis sa construction en 2013, plusieurs problèmes se sont déclarés au centre sportif : des soucis d'étanchéité au niveau de la toiture du dojo, "qui abîme la structure", précise Christine Couty, l'adjointe au maire en charge du dossier, et surtout un problème d'arrosage automatique de la pelouse du stade. Le système enterré fuit, "ce qui nous a contraint à couper le système pour faire de l'arrosage aérien à la place, avec un tuyau".

Les travaux pour corriger ces problèmes, eux, ne commenceront pas avant que la municipalité ait perçu les sommes demandées. Ils seront aussi fléchés suivant les priorités que se fixera la nouvelle équipe municipale, après les élections des 15 et 22 mars. Enfin, il faudra faire en fonction du calendrier sportif afin de ne pas perturber les rencontres et entraînements, précise Christine Couty.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu