Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Argy : un arbitre agressé après un match de football porte plainte

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Un arbitre de l'Indre a été agressé dimanche 24 février après une rencontre de troisième division, à Argy. Il a reçu un projectile à la tête, a priori une canette de bière. L'homme a porté plainte. Selon le district de football du département, il devrait y avoir une réponse rapide de la justice.

Abdel Madjid, arbitre agressé à Argy le dimanche 24 février après un match de troisième division.
Abdel Madjid, arbitre agressé à Argy le dimanche 24 février après un match de troisième division. © Radio France - Laura Lavenne

Maillot d'arbitre jaune fluo sur le dos, Abdel Madjid nous accueille chez lui à Châteauroux. L'homme sort tout juste de la gendarmerie de Buzançais où il a porté plainte, ce lundi 25 février. Sous sa casquette noire, il dissimule sa plaie : cinq points de sutures. L'arbitre de l'Indre a été agressé dimanche 24 février après un match de football. Il a été insulté et frappé avec une bouteille de bière à la fin de la rencontre de troisième division entre Argy et Poulaines.

"Des insultes pendant le match, cela arrive fréquemment, mais au coup de sifflet final, tout le monde rentre chez soi et c'est fini, ce dimanche ça n'a pas été le cas", déplore l'arbitre. Ce dimanche soir, vers 17 heures, un supporter l'a attendu devant les vestiaires. Un supporter "certainement alcoolisé" précise-t-il. Ce que dément l'accusé."Il m'a insulté, le ton est monté et d'autres spectateurs nous ont entourés, c'est là que j'ai reçu une bouteille sur la tête. C'est inacceptable." Abdel Madjid repartira des urgences avec trois jours d'arrêt de travail.  

"Il y a encore trop de personnes qui tiennent des propos intolérables sur les bords des terrains."

L'UNAF abritres et le district de football de l'Indre ont tour à tour condamné cette agression. Ils travaillent ensemble à des actions pour sensibiliser les joueurs et les clubs, assure Marc Touché, président du district de football de l'Indre. "Il faut, par exemple, qu'on rappelle aux clubs que les bouteilles en verres sont interdites." Mais le vrai problème, selon lui, vient des supporters. "Il faut qu'ils comprennent que les arbitres font partie de la famille du football et qu'on doit accepter leur décision. Il y a encore trop de personnes qui tiennent des propos intolérables sur les bords des terrains."

Abdel Madjid n'est en effet pas le premier arbitre a subir ce genre d'agression. D'après le président de l'Unaf arbitres, Raphael Blin, "il y a de plus en plus de violence, d'insultes, et même des menaces de mort à l'encontre des arbitres". L'organisation qui regroupe 130 arbitres dans l'Indre appelle ses membres à retarder les matchs de 10 à 15 minutes le dimanche 3 mars. Une action symbolique pour rappeler que l'arbitre n'est pas et ne doit pas être un défouloir, ni pendant, ni après les rencontres.

De son côté, l'accusé a également porté plainte . Selon lui, Abdel Madjid l'aurait "attrapé à la gorge." Il reconnait avoir contesté l'arbitrage d'Abdel Madjid mais dément l'avoir insulté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess