Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ariège : 260 brebis mortes après une chute depuis une falaise, l'ours mis en cause par la préfecture de l'Ariège

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un éleveur ariégeois a perdu l'intégralité de son troupeau au-dessus d'Aston en Haute-Ariège ce mercredi. La préfète s'est rendue sur place hier. Selon les premiers éléments recueillis, l'ours serait à l'origine de ce dérochement.

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Aston, France

Un éleveur d'Ariège a perdu l'ensemble de son troupeau en estive au-dessus d'Aston. 260 brebis qui ont chuté d'une falaise, ce qu'on appelle un dérochement. Les bêtes, affolées par un prédateur, ont glissé dans le vide. 

L'éleveur qui a déjà vécu pareil drame en 2005 s'est rendu sur place, tout comme la préfète de l'Ariège. Les constatations ont eu lieu dès le mercredi, menées par les agents de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) pour essayer de comprendre les causes de cette chute. 

L'ours serait à l'origine de ce dérochement

Selon les premiers éléments, l'ours serait à l'origine de ce dérochement. C'est ce qu’annonce, ce jeudi, la préfecture de l'Ariège. Les services de l'Etat assurent mettre "en oeuvre des moyens exceptionnels pour répondre à l’urgence de la situation" et qu'ils accompagneront l'éleveur touché. Une procédure d’indemnisation rapide sera mise en place assure la Préfecture. 

En 2017, 208 bêtes avaient connu le même sort dans le haut-Couserans, l'ours avait été clairement pointé du doigt. 

Cet accident intervient au moment où plusieurs élus ariégeois s'inquiètent de la présence de l'ours dans les hauteurs du département et de l'impact négatif qu'il pourrait avoir aussi sur le tourisme. Il y a deux semaines un randonneur était tombé nez à nez avec une ourse et son petit au-dessus de Seix

François Thibault, berger à Bethemale dans le Couserans et représentant de la Confédération Paysanne