Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ariège : le procès du chauffard qui avait tué un gendarme en 2016 débute ce lundi

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Loïc Gekiere est jugé à partir de ce lundi aux assises de l'Ariège pour le "meurtre" d'un gendarme en novembre 2016 au niveau d'Ussat. L'accusé conteste l'homicide volontaire.

Le gendarme de 55 ans avait été tué lord d'un contrôle routier à Ussat
Le gendarme de 55 ans avait été tué lord d'un contrôle routier à Ussat © Maxppp - FLORENT RAOUL/MAXPPP

Foix, France

Ce lundi s'ouvre le procès de Loïc Gekiere devant les assises de l'Ariège à Foix. L'homme, délinquant récidiviste, est accusé d'avoir écrasé mortellement en 2016 le commandant de la brigade gendarmerie de Tarascon-sur-Ariège, Christian Rusig, lors d'un contrôle routier. 

Le drame avait à l'époque suscité une vive émotion. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lui avait rendu un hommage national. Il avait déclaré que "le suspect a foncé sur lui de manière délibérée avec l'intention de le tuer". Il avait demandé à cette occasion que les violences contre les forces de l'ordre "ne doivent jamais être impunies".

Un acte délibéré ? 

Le procès qui s'ouvre ce lundi va devoir trancher si le suspect a percuté délibérément le gendarme ce soir de novembre 2016.

Loïc Gekiere est alors sous le coup d'une interdiction de séjour en Ariège. Il prend le volant avec à bord de la voiture sa compagne. Il n'a pas de permis. Au niveau d'Ussat, il croise la route d'une patrouille de gendarmerie et décide de faire demi-tour.

Mais son comportement alerte les militaires qui décident de se mettre en travers de la route pour le bloquer. Le major descend pour effectuer le contrôle. Mais le suspect tente de s'échapper et profite d'un espace de 80 cm laissé entre le véhicule et le bosquet.  Il accélère et percute au passage le gendarme qu'il traîne sur plusieurs mètres.  

"La prochaine fois, ce sera vous ou moi"

L'homme a toujours nié avoir senti le choc. Pourtant plusieurs éléments semblent l'accabler. Sa passagère reconnaît avoir senti l'impact sur la voiture. Christian Rusig aurait dû être visible grâce aux bandes réfléchissantes sur son uniforme.  

"Je vous avais prévenu"

Et lorsque le suspect est arrêté il déclare "je vous avais prévenu". Une référence à un précédent contrôle où il aurait dit au forces de l'ordre : "La prochaine fois, ce sera vous ou moi".

Loïc Gekiere est jugé pour le "meurtre d'une personne dépositaire de l'autorité publique". Il risque la perpétuité. Le verdict est attendu vendredi.

Choix de la station

France Bleu