Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arnaque aux masques : le maire de Ménétrol (Puy-de-Dôme) Jérôme de Abreu appelle à la vigilance

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

"La mairie ne vend pas de masques." Le rappel ce samedi matin du maire de Ménétrol (Puy-de-Dôme) Jérôme de Abreu suite à cette tentative d'escroquerie dans sa commune. Deux jeunes hommes ont piégé une habitante de 91 ans, en début de semaine, en prétextant vendre des masques.

Les deux arnaqueurs se faisaient passer pour des "vendeurs" de masques...
Les deux arnaqueurs se faisaient passer pour des "vendeurs" de masques... © Maxppp - Philippe TRIAS

Deux jeunes hommes ont tenté d'escroquer plusieurs habitants d'une rue de Ménétrol (Puy-de-Dôme) en début de semaine. Leur arnaque : se faire passer pour des vendeurs de masques de protection, agissant au nom de la mairie de Ménétrol, afin de mettre en confiance leurs victimes. Plusieurs habitants leur ont fermés la porte au nez, mais une femme âgée de 91 ans, a, elle, cédé à leur demande. C'est à ce moment que les deux arnaqueurs sont rentrés chez elle et lui ont dérobé un billet de 50 euros. 

Non, les mairies ne vendent pas de masques 

Le maire de Ménétrol, Jérôme de Abreu, s'est rendu sur place rapidement, en même temps que les forces de l'ordre. "Ils ont visité cinq maisons. J'ai essayé de les retrouver moi-même, mais c'était impossible. La police est venu lorsqu'une des victimes a trouvé cela bizarre qu'une commune vende des masques." Il appelle ce samedi à la vigilance. "Ce sont des personnes âgées, parfois vulnérables. J'espère que ça ne se reproduira pas" explique le nouvel édile de la commune. En tout état de cause, rappelle-t-il, "la commune ne vend pas de masques. On a déjà fait deux distributions, on en refera une la semaine prochaine. Si les habitants n'ont plus de masques, ils peuvent venir à l'accueil de la mairie et on leur en fournira."

Le rappel vaut aussi pour les autres communes d'Auvergne : ainsi, à Nohanent, jeudi, _d_eux hommes de 22 et 35 ans ont été interpellés par les gendarmes. Eux aussi sont suspectés d'avoir escroqué une personne âgée en prétextant une vente de masques. Ils ont dérobé 100 euros D'abord placés en garde à vue, ils seront convoqués par le tribunal dans les prochains mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess