Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Arnaque aux rendez-vous pour les titres de séjour dans l'Hérault

jeudi 21 mars 2019 à 17:42 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

Les ressortissants étrangers en situation régulière ne peuvent plus prendre de rendez-vous sur le site internet de la Préfecture de l'Hérault pour leur demande ou renouvellement de titre de séjour. Les créneaux sont tous saturés par des trafiquants qui revendent les tickets clandestinement.

La Préfecture de l'Hérault à Montpellier (Hérault)
La Préfecture de l'Hérault à Montpellier (Hérault) © Maxppp - DOMINIQUE ANDRE

Montpellier, France

La prise de rendez-vous sur le site internet de la Préfecture de l'Hérault pour la demande ou le renouvellement des titres de séjour s'avère mission impossible. Les créneaux sont pris d'assaut alors que chaque année, 15.000 rendez-vous sont mis ligne par la Préfecture pour 12.000 titres délivrés. Des trafiquants réservent des rendez-vous en grandes quantités pour ensuite les revendre alors que ce service est gratuit.

Entre 20 à 150 euros

C'est la même chose à chaque fois. Les rendez-vous sont tous réservés par centaine depuis un cyber-café avec de fausses adresses mails et des fausses identités pour en prendre le plus possible. Le but est d'obliger les demandeurs de titre de séjour à acheter un créneau auprès des trafiquants. Ils n'ont plus qu'à l'annuler et reprendre le même dans la foulée pour indiquer le bon nom. Un business pour un prix qui pour aller de 20 euros à 150 euros alors qu'il est totalement gratuit. D'ailleurs, l'achat clandestin est loin de garantir un rendez-vous  à 100% puisque certains trafiquant revendent le même rendez-vous à plusieurs personnes.

Un business légal ?

La Préfecture de l'Hérault reconnait que ce trafic est légal puisque recourir à un intermédiaire pour réserver un rendez-vous n'est pas contraire à la loi. La mise en ligne des créneaux a donc changé. Ils sont désormais publiés de manière aléatoire dans la semaine et non plus seulement le dimanche soir pour éviter des réservations massives d'un seul coup.

Ouverture de rendez-vous supplémentaires

Pour lutter contre ce trafic, la Préfecture de l'Hérault a mis en place des mesures. 

  • Mises en ligne des rendez-vous de manière aléatoire en cours de semaine (et non plus le dimanche soir uniquement)
  • Ouverture de rendez-vous supplémentaires pour les étrangers en situation régulière
  • Suppression automatique des rendez-vous multiples pris sur internet (quand une même adresse électronique a été utilisée pour prendre plusieurs rendez-vous)
  • Annulation des rendez-vous lorsque le nom exact de l’usager n’est pas précisé lors de l’enregistrement de la demande sur internet ou sur la convocation présentée lors du rendez-vous.