Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arnaques aux faux emplois à Rochefort

-
Par , France Bleu La Rochelle
Rochefort, France

Un Rochefortais de 22 ans vient de se faire voler 1 300 euros par un soi-disant employeur qui l'avait contacté via son profil Pôle Emploi.

De nombreuses arnaques ont surgi sur Internet avec l'arrivée du Coronavirus. © Radio France - Benjamin Fontaine
De nombreuses arnaques ont surgi sur Internet avec l'arrivée du Coronavirus. © Radio France - Benjamin Fontaine © Radio France - Benjamin Fontaine

Nicolas Gottschling avait déjà du mal à trouver du travail. A 22 ans, ce Rochefortais enchaîne les petits boulots, principalement de saisonnier. Mais depuis décembre, il n'a pas pu exercer. Il s'est donc inscrit à Pôle Emploi. "Je reçois souvent des mails de recruteurs qui ont vu mon profil sur le site de Pôle Emploi", explique Nicolas. 

Jusqu'à présent, il s'agissait d'offres réelles et sérieuses, alors quand il a reçu un nouveau mail, le mois dernier, il ne s'est pas particulièrement méfié. "J'ai reçu un mail d'une personne disant qu'elle était en vacances et ne pouvait donc pas récupérer les loyers des logements qu'elle a à Paris. Elle m'a dit chercher quelqu'un pour la seconder."

Des chèques en bois

La tâche demandée à Nicolas est simple. Il doit récupérer l'argent de ces loyers, encaisser les chèques - d'un valeur de 1 600 euros - garder 300 euros, pour la commission, puis envoyer le reste sur le compte en banque de ce soi-disant propriétaire.

Nicolas reçoit bien un premier chèque. Mais il s'agit en fait d'un chèque en bois. Le jeune homme n'a pas eu le temps de s'en rendre compte, puisque l'argent est bien apparu sur son compte en banque pendant 48 heures. Dépité, Nicolas a ainsi perdu 1300 euros. Et il est loin d'être le seul à Rochefort. 

Au moins une arnaque par jour à Rochefort

"A Rochefort, on enregistre au moins une plainte ou main courante par jour pour des arnaques aux faux emplois". Le commissaire de Rochefort, Olivier Sureau, un peu démuni, en appelle à la vigilance de la population.

Pour tenter d'endiguer le phénomène, il assure avoir contacté Pôle Emploi pour "faire la chasse" à ces annonces frauduleuses.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu