Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Arnaques sur internet : après l'agression d'un brocanteur au Mans, la police appelle à la prudence

-
Par , France Bleu Maine

Lundi au Mans, un brocanteur s'est fait agresser alors qu'il allait récupérer un vieux meuble dégoté sur Le Bon Coin. Laissé inconscient, il s'en sort finalement indemne mais choqué. De son côté la police rappelle qu'il faut rester prudent.

La police rappelle que les agressions physiques sont très rares, en revanche les escroqueries elles sont fréquentes et ne sont pas souvent résolues.
La police rappelle que les agressions physiques sont très rares, en revanche les escroqueries elles sont fréquentes et ne sont pas souvent résolues. © Maxppp - PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Le Mans, France

Lundi au Mans, Ludwig Segretain a été laissé inconscient dans un endroit isolé. A son réveil, plus d'argent, plus de clefs de camion et plus de portable. Ludwig était venu chercher un meuble après avoir négocié sur Internet sur le site Le Bon Coin : 150 euros pour un vieux meuble à retaper. Le trentenaire (39 ans) est brocanteur à Saint-Gervais-en-Belin. Habitué de cette méthode et comme tout s'était toujours bien passé, il était donc venu sans se méfier. Deux hommes lui sont finalement tombés dessus. Physiquement, il s'en sort indemne (juste quelques courbatures) mais il confie à France Bleu Maine que dans sa tête il reste choqué. En particulier à cause de l'étranglement qui a provoqué sa perte de connaissance : "_Je pense beaucoup au moment où il m'ont étouffé_. J'ai été inconscient et il m'ont laissé comme ça. Je ne pense pas aux coups de poings ni au fait de m'être fait piquer l'argent, mais plutôt au fait de se faire étrangler et de laisser la personne inconsciente, c'est ça qui est le plus choquant."

Désormais Ludwig compte bien reprendre son activité mais il affirme qu'il va changer de méthode. Il ira aux rendez-vous avec son chien ou accompagné de quelqu'un et il n'aura plus la somme demandée pour la transaction sur lui. Il ira d'abord voir le meuble puis seulement - si tout lui paraît sûr - il ira retiré l'argent. Le brocanteur s'en sort avec deux jours d'ITT (incapacité totale de travail). Il a porté plainte et une enquête est en cours.

"Il faut donner rendez-vous dans un endroit public, de jour" Olivier Menchon, capitaine de police du Mans

De son côté, la police appelle à la plus grande prudence. Olivier Menchon est capitaine de police et chargé de communication au commissariat du Mans. Contacté par France Bleu, il souligne que les cas de violences physiques sont assez rares mais pas ceux d'escroqueries. Pour les éviter, quelques conseils : "On peut faire des bonnes affaires sur les sites de petites annonces en ligne mais on ne fait pas d'affaires miraculeuses. Donc si on voit un téléphone portable à 200 euros alors qu'il est vendu neuf dans le commerce à plus de 1 000 euros, on peut se méfier et être en alerte. Il faut privilégier les rendez-vous dans les endroits publics à des heures où il y a du monde, pourquoi pas devant un commissariat de police. Il faut éviter les endroits qu'on ne connaît pas et également privilégier les remises de chèques aux heures où les banques sont ouvertes pour pouvoir vérifier que le chèque est valide. Enfin, il ne faut pas transporter de grosses sommes d'argent sur soi ou des objets de grandes valeurs. Il faut faire preuve de prudence."

Enfin sachez que malheureusement même si les arnaques sont fréquentes sur internet, les enquêtes - elles - ont souvent peu de chances d'aboutir.