Société

A Arras, une cité universitaire nouvelle génération

Par Claire Mesureur, France Bleu Nord mercredi 9 septembre 2015 à 7:15

La cité universitaire modulaire
La cité universitaire modulaire © Radio France - Claire Mesureur

Une cité universitaire de type modulaire accueille cette semaine ses premiers étudiants à Arras. Elle a été construite en seulement 7 mois. C’est la première du genre dans la région.

C’est une cité universitaire d’un tout nouveau genre que s’apprêtent à découvrir les étudiants de l’Université d’Artois à Arras. Une cité U dite « modulaire » c’est-à-dire constituée de modules construits en usine et assemblés ensuite sur place. 150 logements, majoritairement des studios mais aussi des T2 ou des T3 adaptés à la colocation.

Le principe est simple, encore fallait-il y penser : les appartements sont construits à la chaine. Une fois acheminés sur place, ils sont reliés les uns aux autres. Il n’y a plus qu’à les raccorder aux réseaux d’eau et d’électricité.

Ne les appelez surtout pas des préfabriqués. Les logements étudiants sortis de terre à Arras n’ont rien à voir avec les Algeco qu’on trouve que les chantiers ou dans certaines cours d’école pour compléter le nombre de classes.

Et pourtant, les 150 logements ont bien été réalisés en usine ! Une ossature bois et un module pour chaque pièce. Ils arrivent sur le chantier prêts à être livrés : une salle de bain équipée d’une douche, d’un lavabo et de toilettes, un coin cuisine avec le frigo et les plaques chauffantes, un bureau, une armoire et même le lit avec son matelas.

La salle de bain d'un logement - Radio France
La salle de bain d'un logement © Radio France - Claire Mesureur

Résultat, un délai de construction ramené à 7 mois au lieu des 18 que prend généralement un chantier d’une telle ampleur, et surtout aucune nuisance environnementale durant les travaux d’assemblement. Même le bilan carbone malgré un acheminement par convois exceptionnels est positif au regard d’une construction traditionnelle.

Visite guidée

Rien ne permet au premier abord d’imaginer qu’on a en face de soi une espèce de cité en Légo ! Les trois ailes du bâtiment sont recouvertes d’un bardage qui dissimule l’ossature bois de la construction, mais c’est bien la nature de la structure qui garantit les performances de l’habitat !

On peut être préfabriqué et parfaitement aux normes en terme d’isolation.  « On a fait des essais acoustiques récemment qui sont conformes à nos attentes et on a une belle performance énergétique. On a tout intérêt à utiliser cette technique », explique Alexandre Dancete, le promoteur du projet.

Et c’est le bailleur social Maisons et Cité qui est le propriétaire des murs ! Un propriétaire heureux à plus d’un titre, d’abord, 7 mois de chantier au lieu de 18 ce sont autant de loyers qui entrent plus vite dans les caisses.

Ensuite, il n’est plus nécessaire de coordonner les différents intervenants sur le chantier puisque tout est fait en usine, il n’y a plus qu’à réceptionner le chantier une fois terminé.

A telle enseigne que Dominique Soyer, le directeur de maisons et cité n’exclut pas d’avoir recours à la construction modulaire pour de futurs projets de logements. Et une autre cité universitaire modulaire est en cours de construction à Lens.

Le reportage de Claire Mesureur

Un logement T1 - Radio France
Un logement T1 © Radio France - Claire Mesureur