Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arrestations à Béziers : ils projetaient l'attaque d'un fourgon blindé dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu Roussillon
Béziers, France

Sept personnes ont été interpellées en début de semaine à Montpellier et Béziers (Hérault), soupçonnées de préparer le braquage d'un fourgon blindé à Bourg-Madame (Pyrénées-Orientales).

Fourgon blindé Loomis (illustration)
Fourgon blindé Loomis (illustration) © Maxppp -

Ils prévoyaient d'attaquer un fourgon blindé dans les Pyrénées Orientales, 7 malfaiteurs ont été interpellés et mis en examen cette semaine à Béziers et Montpellier. Le SRPJ de Montpellier vient de boucler une enquête de plusieurs mois.

L'enquête commence en mars 2016 avec la découverte à Béziers chez un homme de 30 ans de plusieurs armes de guerre, dont un pistolet automatique, un fusil à pompe. Mais la police retrouve surtout des photos d'un fourgon blindé de l'entreprise Loomis. Tout laisse penser que cet homme préparait un braquage du côté de Bourg Madame, une attaque de fourgon blindé qui aurait rapporté plusieurs millions d'euros. Mais pour cette opération, il n'était pas seul.

La police judiciaire et l'office de lutte contre la criminalité organisée vont enquêter pendant un an pour remonter la filière. En travaillant notamment sur l'origine des armes, cinq hommes sont alors identifiés, ils sont interpellés au printemps à Béziers mais aussi Narbonne, Tours, et Lyon . Les enquêteurs retrouvent là encore des fusils à pompe, des carabines automatiques, des munitions, des grenades et des gilets pare balles... L'enquête continue et en début de semaine, sept autres suspects sont arrêtés à Montpellier et Béziers, tous déjà connus pour des vols à mains armée ou du trafic de stup, 3 sont d'ailleurs déjà incarcérés.

"Aucun n'a le profil du grand banditisme, mais ce ne sont pas des enfants de choeur non plus" explique un enquêteur. Certains suspects ont refusé de répondre aux questions du juge, les autres sont restés très évasifs. Les trois personnes interpellées en prison y sont retournées aussitôt, le juge les entendra plus tard. Sur les 4 autres suspects, un a été incarcéré, les trois autres placés sous contrôle judiciaire;

L'enquête devra maintenant déterminer s'ils avaient d'autres projets de braquage de fourgon blindé ou s'ils en avaient déjà réussi certains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess